Home > Société > Grève UNAPOL: « Nous allons nous concerter et puis tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation » (Armiyaho Zongo, SG)

Grève UNAPOL: « Nous allons nous concerter et puis tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation » (Armiyaho Zongo, SG)

Trois heures après sa conférence de presse lundi matin au cours de laquelle ils ont annoncé un arrêt de service illimité à compter du mardi 04 février pour exiger le départ du ministre de la sécurité, l’Union nationale Police (UNAPOL) , l’un des deux syndicats de la Police nationale, a été reçu en audience par le premier ministre Christophe Dabiré. Le syndicat est resté évasif sur la suite à donner à leur mouvement après la rencontre.
« On est à plus de 12 heures de demain (NDLR: le 04 février). Nous allons nous concerter et puis tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation » a indiqué le porte parole de l’UNAPOL, Armiyaho Zongo.

Sans donner des détails clairs sur la demande de démission du ministre de la sécurité, l’UNAPOL dit avoir fait un mauvais jugement. « Il y a eu un déficit sérieux de communication qui nous a amené à peut-être accuser notre ministre de ce dont il n’est pas à l’origine. Certains des points évoqués ne relevaient même pas de notre ministère parce que le ministre a fait son travail en transmettant les dossiers là où il faut qui étaient en souffrance à un niveau plus élevé », a ajouté Armiyaho.

Laisser un commentaire