Actualite Culture Société

#Burkina: “la diaspora est une force, un pan du développement entre les deux pays à savoir la Côte d’Ivoire et le Burkina” ( Adama SAWADOGO, écrivain)

“Diaspo” c’est ainsi que sont appelés souvent les Burkinabè qui viennent de la Côte d’Ivoire. Et bien d’entre eux se sentent moins confortables dans cette appellation. Certains d’entre eux s’intègrent difficilement dans la société une fois rentrés au pays. C’est c’est ce qui ressort dans le roman “Parcours d’un diaspo” de Adama SAWADOGO. Présenté à la presse le jeudi 17 septembre ce livre de 90 pages raconte les difficultés rencontrées par les étudiants issus de la diaspora.

« Dans l’œuvre, c’était de faire ressortir le vécu quotidien des étudiants issus de la diaspora communément appelés diaspo. Et au-delà de cette description factuelle, il y a en toile de fond des difficultés d’ordre juridique et administratif. Je pense que les autorités politiques et administratives peuvent se sentir interpellées par moment à travers certains livres » a souligné l’auteur. A travers ce livre, Adama Sawadogo lance un appel à la société, à accepter les diaspo malgré leurs divergences de points de vue. “La diaspora est une force, un pan au développement entre les deux pays à savoir la Côte d’Ivoire et le Burkina.” a-t-il dit.


Passionné de littérature, Adama Sawadogo est aussi l’auteur de « Liberté d’association : fondements juridiques » paru en 2014.

Abdoul Wahab MANDE (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *