Politique

Selon la CCVC, « la Transition n’est pas arrivée à étancher la soif des populations »

La coordination nationale de la Coalition Nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les liberté (CCVC) a organisé une conférence de presse ce mardi 15 septembre 2015 pour se prononcer sur la situation nationale marquée par la fin de la Transition.

La CCVC, sur les questions de l’impunité des crimes économiques et de sang, de la vie chère et des libertés, « la Coordination nationale fait le triste constat que pour l’essentiel, la Transition n’est pas arrivée à étancher la soif des populations ».

Avec les 12 mois qui lui étaient accordées, les populations étaient, selon la CCVC, en droit d’attendre de la Transition « un vrai nettoyage » de la vie publique en portant un coup à l’impunité des crimes économiques et de sang et une amélioration de leurs conditions d’existence, mais « hélas, la Transition est restée vague et hésitante sur les questions de l’impunité et de la vie chère ».

De ce qui est des dossiers de crimes de sang, la CCVC estime que l’essentiel des dossiers pendants à l’arrivée de la Transition (Thomas SANKARA, Norbert ZONGO, Boukary DABO etc.) demeurent pendants à quelques semaines de son départ.

L’épineuse question de la justice pour les martyrs a également été abordée. « Le gouvernement de Transition n’a pu organiser qu’une journée d’hommage aux Martyrs. Là aussi, ce n’est qu’à la veille de la fin de son mandat qu’il décide de l’installation d’une commission d’enquête », estime la CCVC.

Ainsi, la Coordination nationale de la CCVC a décidé de l’organisation sur toute l’étendue du territoire national, d’une vaste campagne nationale afin d’interpeller le gouvernement de transition sur son bilan politique et social, mais également les différents prétendants au pouvoir d’Etat sur les attentes des populations en matière de lutte contre l’impunité, de droits socio-économiques et de libertés.

Plus spécifiquement, la CCVC va s’adresser dans la semaine en cours une adresse aux candidats en compétition pour les législatives et la présidentielle. La campagne sera couronnée par une journée nationale citoyenne d’interpellation le samedi 3 octobre 2015 sur toute l’étendue du territoire national.

#Recevez_toute_l_actualité_sur_votre_mobile_orange_en_composant_*319#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *