Politique

Procès putsch de 2015 : « Le procureur a raison de ne pas évoquer les noms des personnalités en question »

Pourquoi le procureur ne cite pas les noms des personnalités étrangères en liens avec les pièces du dossier du putsch de septembre 2015 ? Cette posture est liée à un arrangement diplomatique entre le Burkina et les pays concernés, selon l’analyste politique Siaka Coulibaly joint au téléphone par radio Oméga.

« Toutes les personnes qui sont impliquées dans l’arrangement diplomatique ne peuvent plus être citées devant le procès. Le tribunal est obligé de tenir compte de cet engagement, cet accord que la Côte d’Ivoire et le Burkina ont passé sur cet aspect de l’affaire », a précisé l’analyste politique.

Il explique qu’il y a des domaines qui peuvent effectivement influencer le cours du procès, en particulier certains arrangements entre les États. « Le procureur a raison de ne pas évoquer les noms des personnalités en question », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *