Politique

ATTENTAT DE OUAGADOUGOU : 10 MILLIONS DE FCFA COMME PRIME POUR « LES COMMANDOS »

Avec l’arrestation au Mali du terroriste Mimi Ould Baba Ould Cheikh en janvier 2017, une mission du ministère de la Sécurité a été envoyée à Bamako, dans le cadre de la coopération policière et l’entraide judiciaire entre le Burkina et le Mali. Ladite mission a pu recueillir non seulement les aveux de Mimi Ould Baba Ould Cheikh commanditaire principal des attaques de capuccino et de l’hôtel Splendid, mais aussi ceux de Ibrahim Ould Mohamed, le transporteur des armes et équipements qui ont servi à l’attaque, a indiqué vendredi à Ouagadougou, le colonel serges Alain Ouédraogo, chef d’Etat-major adjoint de la gendarmerie.

Aux côtés du ministre de la Sécurité Simon Compaoré qui faisait le bilan des attaques au Burkina Faso, le chef d’Etat-major adjoint de la gendarmerie affirme que « Mimi Ould Baba Ould Cheikh et Ibrahim Ould Mohamed anciens pensionnaires du site de réfugiés de Mentao à Djibo, entendus par les enquêteurs burkinabè ont révélé leurs implications dans l’attaque du 15 janvier 2016 à Ouagadougou contre le restaurant Capuccino et le Splendid Hôtel ».

« Mimi Ould Baba affirme qu’il a été présenté au nord du Mali à Mohamed Ould Nouiny alias El Hassan adjoint de Mocktar Belmocktar, responsable du groupe Al mourabitoun proche d’AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamique) pour un projet contre une promesse d’une prime de 10 millions de francs CFA dont le paiement sera assuré par Abou Yahiya responsable d’AQMI et Emir du Sahara » déclare le Colonel.

A l’en croire, « Mimi Ould Baba s’est rendu quelques semaines avant l’attaque à Ouagadougou en compagnie d’un individu de race arabe prénommé Abderrahmane avec des cartes d’identité nigérienne pour une mission de repérage de sites de potentielles cibles. Les sites repérés, visités, photographiés et filmés sont : le café-restaurant « Capuccino », le restaurant « Le Verdoyant » et la devanture du Splendid Hotel ».

« Du 20 au 25 décembre 2015 Mimi et son compère Abderrahmane ont séjourné à l’auberge Assikpo dans la zone de Kwamé N’Krumah pour effectuer la mission de repérage. Mimi Ould Baba s’est enregistré dans cette auberge avec une fausse identité (Omar A. YANYA) et y a occupé la chambre n°7 en compagnie du nommé Abderrahmane » a indiqué le colonel Serges Alain Ouédraogo, chef d’Etat-major adjoint de la gendarmerie.

L’attentat de Ouagadougou le 15 janvier 2016 a fait une trentaine de morts et plusieurs blessés.

 

Lamine TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *