Politique

Attaques terroristes : ‘le lourd héritage de l’ancien régime en est aussi la cause’ (Simon Compaoré)

“Le lourd héritage de l’ancien régime qui avait pactisé avec certains groupes à travers des compromissions ou des compromis pour être à l’abri de prise d’otages, de trafic illégaux … est aussi l’une des causes des attaques terroristes que connaissent le Burkina, a indiqué Simon Compaoré, ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, vendredi 24 mars à Ouagadougou.

Entre 2015 à 2016, le Burkina Faso a connu près d’une vingtaine d’attaques terroristes avec à la solde 70 personnes tuées. A ce jour, 70 personnes impliquées dans ces attaques ont été interpellées selon le point fait par le ministre.

Ces attaques, a-t-il poursuivi, explique par le contexte sécuritaire régional avec les conflits armés et les crises sociopolitiques en Lybie et au Mali depuis 2012, le retour des burkinabè des terres de djihad notamment au Nord du Mali avec un appel à s’en prendre aux occidentaux, la radicalisation et l’endoctrinement de certains franges de la population exposées à la pauvreté, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *