Home > Tribune Libre  > Les billets de Hyacinthe Sanou: acte de bravoure: vite une étoile pour notre « Chérif national »

Les billets de Hyacinthe Sanou: acte de bravoure: vite une étoile pour notre « Chérif national »

Étonnant qu’on n’en soit qu’à seulement quelques « j’aime » et une poignée de mains du Maire et toute la reconnaissance de la ville de Ouagadougou pour Chériff Adams Sawadogo, 48h après son acte de bravoure.

Oui comme un brave Shérif du far west, notre Chériff, préfet (ça ne s’invente pas) en service dans le département de Niamboury, province de la Sissili, région du Centre Ouest, n’a pas hésité à se jeter dans le barrage de Tanghin à Ouagadougou ce matin du vendredi 03 août 2018 pour sauver une dame. Cette dernière qui a perdu le contrôle de son véhicule, a fini sa course au fond du barrage, et n’a eu la vie sauve que grâce à Chériff Adams Sawadogo qui à la manière d’un sauveteur professionnel s’est évertué à extraire la bonne dame de sa voiture du fond des eaux et la transporter à la nage jusqu’au rivage.

Dans l’élégance, la promptitude, la sportivité et la valeur, le geste de Chérif ne manque pas de rappeler celui d’un certain Mamadou Gassama, du nom de ce jeune malien sans papier en France qui n’a pas hésité à grimper 4 étages pour sauver un enfant. Audience à l’élysée avec Macron himself, nationalité française, emploi chez les pompiers, distinctions en France et aux États-Unis, contrats avec de grandes marques… la pluie de présents sur Gassama ont fait dire à certaines mauvaises langues que finalement c’est l’enfant qui l’a sauvé plutôt que le contraire.

Voir donc notre « Chériff national » (ne lui faisons pas l’insulte de le surnommer Gassama mais élevons le à la hauteur de notre Gandaogo national) reçu par le Maire central de Ouagadougou qui lui a dit combien il était vraiment heureux de le recevoir, à l’hôtel de Ville et surtout fier que la Ville de Ouagadougou le compte parmi ses citoyens, donne du baume au cœur.

Car c’est vrai, Il faut que son acte soit salué pour que ça serve d’exemple.

Il faudrait en effet magnifier l’esprit de sacrifice dont a fait preuve Cheriff Adams Sawadogo pour que cela ne reste pas une goutte d’eau dans l’océan ambiant d’incivisme au Burkina.
Vite donc une étoile pour notre « Cheriff national »!

Hyacinthe Sanou

Laisser un commentaire