Home > Sport > Après 36 ans d’absence, le Maroc permet à l’Afrique de retrouver le mondial en 1970

Après 36 ans d’absence, le Maroc permet à l’Afrique de retrouver le mondial en 1970

Radio Oméga vous raconte chaque mardi et vendredi, l’histoire des équipes africaines en Coupe du monde. Après l’Egypte en 1934, il a fallu attendre 1970 pour voir l’Afrique participer à la fête pour la deuxième fois. Et pour cette deuxième participation, le continent a envoyé le Maroc au Mexique.

Lorsque le Maroc arrive au Mexique, celà fait trente-six ans qu’aucune équipe africaine n’a joué de Coupe du monde. Après l’Egypte en 1934, 6 coupes du monde se sont jouées sans le moindre représentant africain. La raison, l’Afrique doit passer par les barrages face à des pays issus d’autres continents. En 1966, la CAF a boycotté la compétition pour protester contre la décision de la FIFA d’octroyer une seule place à répartir entre l’Afrique, l’Asie et l’Océanie.

Pour arriver au Mexique, le Maroc a éliminé le Sénégal, la Tunisie, le Nigeria et le Soudan. Dirigés par le Yougoslave Blagoja Vidini?, les Lions de l’Atlas tombent dans le même groupe que la RFA (République Fédérale d’Allemagne), finaliste de l’édition précédente, le Pérou, premier de la zone Amérique Sud et la Bulgarie, quart de finaliste de l’Euro 1966. Pas simple pour une équipe marocaine qui n’a pas encore joué de Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Pour son premier match face à l’Allemagne, le Maroc marque après 20 minutes mais tombe finalement 1-2 avec un but de Gerd Müller.

Contre le Pérou, les Lions de l’Atlas craquent dans les derniers instants 3-0 et disent adieu à la compétition.
Pour leur dernière sortie face à la Bulgarie, ils arrachent le nul 1-1grace à un but de Mahjoub. C’est le premier point de l’Afrique en Coupe du monde.

Ce mondial 1970 a été remporté par le Brésil du roi Pelé 4-1 en finale face à l’Italie.
L’Allemand Gerd Muller a terminé meilleur buteur avec 10 réalisations.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire