Home > Sport > 1ère journée du fasofoot: l’ASFB se fait respecter à Koudougou

1ère journée du fasofoot: l’ASFB se fait respecter à Koudougou

Le champion sortant entend défendre son titre durant cette nouvelle saison. Pour cette première journée du championnat national, il a pris trois précieux points pour commencer à Koudougou face au promu l’ASEC grâce à deux buts de Cheick Djibril Ouattara et de Michel Batiébo.
Oscar Barro, entraîneur de l’ASFB, avait prévenu qu’il ne fallait pas s’attendre à un beau spectacle sur un terrain en mauvais état comme celui du Stade Batiébo Balibié. Comme pour ne rien arranger, dame pluie s’est mêlée à la partie, compliquant d’avantage la pratique du football. Qu’à cela ne tienne, les visiteurs ont réussi à chacune des deux périodes à faire trembler les filets des jaunes et noir de Koudougou. D’abord par Cheik Djibril Ouattara (30e mn) sur un contre savamment mené.
Après ce but, les locaux ont tenté de réagir mais ont trouvé l’équipe bobolaise bien organisée en défense. Cette ‘’nouvelle » équipe de l’ASEC remaniée largement a pêché dans le secteur offensif. Défensivement, elle offrait des largesses aux visiteurs. Largesse bien exploitée par Djibril Ouattara qui a offert un caviar à Michel Batiébo (51 e mn) pour le 2e but douchant ainsi les espoirs des nombreux supporteurs de l’ASEC au stade Batiébo Balibié.
« On savait que cette rencontre allait être difficile mais mes joueurs ont respecté les consignes. Notre ambition c’est de defendre notre titre », a soutenu Oscar Barro.
Cette défaite a fait rougir certains supporteurs qui reprochent à Drissa Traoré dit Saboteur , entraîneur de l’ASEC de Koudougou, le choix des hommes. « Nous sommes en apprentissage. Nous allons tout faire pour nous maintenir dans l’élite » a indiqué Saboteur qui justifie cette défaite par l’inexpérience de ses poulains.
Le coup de sang de Drissa Saboteur
A la fin de la rencontre, Drissa Saboteur, pour des raisons qu’on ignore a refusé de répondre aux questions des journalistes si c’est Lassina Sawadogo de télévision nationale qui lui pose les questions. Pour certains Saboteur n’a peut être pas digéré les critiques du journaliste lorsqu’il était à la tête des étalons locaux. Sita Sangaré, président de la fédération burkinabè de football a déploré l’état du terrain. Les deux prochaines journées du fasofoot, l’ASEC rencontre deux gros morceaux l’ASFA Y et l’EFO.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire