Home > Société > Youga (Centre Est): La mine d’or saccagée

Youga (Centre Est): La mine d’or saccagée

Chaude matinée à Youga, localité située à km de Zabré dans la province du Boulgou, région du Centre Est. Carcasses de véhicules calcinées, maisons de la cité de la mine saccagées et pillées, témoignaient encore de la violence des exactions jeudi soir selon le constat de l’envoyée spéciale de radio Oméga, Awa Ly.

Les rares personnes présentes témoignent que tout est parti du décès d’un ressortissant de la localité. « Blessé au niveau de la mine, il a été emmené à l’hôpital, mais arrivé à l’hôpital, il est décédé là-bas. La famille a pris le cadavre venir déposer au niveau de la mine demandant réparation. Tout le monde s’est réuni, le chef de village y compris les autorités municipales, les CVD, y compris tout ceux qui travaillaient dans la mine même le patron de la mine est venu, il a demandé pardon, ils ont dit non comme le gars est blessé là-bas, il faut que la mine voit ce qu’elle va faire. Finalement ils ont trouvé un accord, mais entre-temps quand les gens voulaient commencer à travailler autour de 10 heures, des gens sont venus et ont commencé à casser puis à mettre du feu à la mine, à la cité, aux véhicules », raconte un témoin sous le couvert de l’anonymat.

A en croire ce dernier, le pire a été évité dans les troubles car l’alerte a été donnée aux 7 véhicules qui convoyaient le gros des travailleurs qui ont fait demi-tour.

Réagissant sur son compte Twitter à 19h30, le Premier ministre Christophe Dabiré a appelé au calme promettant que lumière sera faite.

« Je condamne fermement les violences survenues à la mine de Youga et qui ont conduit à la mort d’homme, des blessés et des dégâts matériels. J’appelle les populations au calme. Je rassure toutes les parties, que le gouvernement fera diligence pour que la lumière soit faite » a-t-il écrit.

Il faut attendre le communiqué du ministère de la sécurité publié sur Facebook à 20h pour avoir plus de détails sur les circonstances de départ des violences au niveau de la mine de Youga.

Selon le communiqué, les représailles des populations contre la mine font suite à la mort dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 aout d’une personne qui a été abattue par un vigile assurant la sécurité au niveau de la mine.

« Suite à la dégradation de la situation, les forces de défense et de sécurité (FDS) ont été requis pour ramener l’ordre et le personnel a été regroupé à Zabré, à quelques kilomètres de la mine afin d’être convoyé à Ouagadougou.

Outre cette mesure, le vigile auteur du tir meurtrier a été interpellé et gardé à vue au commissariat de Zabré et une enquête a été ouverte », précise le communiqué.

Laisser un commentaire