Home > Société > Yirgou: L’évêque et le grand Imam de Dori lancent un appel aux « autorités et à toute personne de bonne volonté »

Yirgou: L’évêque et le grand Imam de Dori lancent un appel aux « autorités et à toute personne de bonne volonté »

Attachées à la Constitution de notre pays, qui consacre les valeurs fondamentales d’une société pluraliste de progrès et débarrassée de tout préjugé ou discrimination fondés sur des différences de tous genres,

Réaffirmant notre attachement à la diversité, comme richesse telle l’enseignent nos traditions religieuses et différentes cultures,
Rappelant que la lutte contre le terrorisme avec son lot de malheurs sur nos populations ne saurait être gagnée dans un contexte où se développent la stigmatisation, l’absence de collaboration entre et avec les communautés, de même que l’absence de solidarité au sein de ces mêmes communautés,

Conscients que tous doivent redoubler d’efforts et urgemment pour restaurer la cohésion sociale indispensable pour une lutte réussie pour un mieux vivre-ensemble fraternel,

Nous, communautés membres de l’Union Fraternelle des Croyants de Dori engagées dans la promotion de la tolérance et de la paix, sommes profondément affligés par les douloureux événements qui touchent depuis le 1er janvier 2019 la zone Yirgou-Foulbè et qui ont occasionné des dizaines de pertes en vies humaines.

Aussi, nous appelons fortement les autorités nationales que nous soutenons de nos prières à mettre tout en œuvre pour prévenir ces genres de situation et restaurer rapidement la quiétude nécessaire à la restauration d’un mieux vivre-ensemble pacifique,

Nous appelons avec la même force toutes les personnes de bonne volonté à l’action pour éviter que les préjugés, la discrimination ou la stigmatisation fondée sur la race, l’ethnie ou la religion ne trahissent nos valeurs fondamentales de cohésion sociale jusque-là reconnues au Burkina Faso,

Nous prions Dieu le Miséricordieux – la paix soit sur tous les hommes qu’il aime – pour le repos des âmes des défunts et demandons pour les différentes familles le réconfort et la grâce du pardon.

Le Burkina Faso est notre patrie commune et il est urgent de préserver nos valeurs traditionnelles de vivre-ensemble.

Plus jamais ça !

Dieu bénisse le Burkina Faso !

Dori, le 5 janvier 2019

Ont signé pour les communautés membres de l’UFC-Dori

Pour la communauté musulmane
El Hadj Mamoudou CISSE
Grand Imam de Dori

Pour la communauté catholique
Mgr Laurent BIRFUORE DABIRE
Evêque de Dori

Laisser un commentaire