Home > Société > Voirie de Koudougou: »Ces travaux vont coûter plus de 2 milliards de francs CFA au budget de l’Etat » (Eric Bougouma ministre des infrastructures)

Voirie de Koudougou: »Ces travaux vont coûter plus de 2 milliards de francs CFA au budget de l’Etat » (Eric Bougouma ministre des infrastructures)

Le ministère en charge des infrastructures a lancé à Koudougou le mercredi 26 D2CEMBRE 2018 la réhabilitation de la voirie urbaine de la ville. D’un coup de plus de 2 milliards, ces travaux dureront 6 mois. À l’occasion Simon Compaoré a rappelé aux populations du Boulkiemdé que le président Roch Kaboré tiendra toutes ses promesses faites à cette province.

Ce sont au total 9 km d’anciennes routes bitumée avec une partie de la nouvelle bitune (du collège Mouaka au commissariat et du feu tricole de la mairie au centre médical avec antenne chirurgicale CMA) de la voirie de la ville qui feront peau neuve d’ici à 6 mois (durée des travaux). Un soulagement pour les populations. »Nous avons beaucoup attendu. Les populations étaient impatientes. Aujourd’hui, c’est un soulagement de savoir que la réhabilitation de ces routes faciliteront la mobilité des habitants. C’est une grande chance en cette fin d’année pour nous », a fait remarquer le maire Mocktar Zongo.

Quant à la qualité des travaux, il a affirmé que la veille citoyenne de la ville accompagnera l’entreprise à réaliser des routes qui vont durer.

Les travaux vont coûter plus de 2 milliards au budget national. “Le montant des travaux est est estimé à plus de 2 milliards 274 millions avec un délai d’exécution de 6 mois. Ces réalisations sont le fruit des taxes et impôts que les citoyens s’acquittent.C’est ensemble que nous construirons notre pays”, a déclaré le ministre Eric Bougma en charge des infrastructures.

À l’occasion, Simon Compaoré, ministre d’État a rappelé que cette activité comme certaine est une promesse de campagne du président Roch Kaboré. Il a martelé que “tous les engagements pris par Roch Kaboré seront tenues pour le bonheur des populations du Boulkiemdé.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire