Home > Société > Visite médicale annuelle CNSS-CARFO: plus de 64 000 pensionnés attendus

Visite médicale annuelle CNSS-CARFO: plus de 64 000 pensionnés attendus

La caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFFO) ont conjointement lancé le 1er février 2019 la visite médicale annuelle gratuite des retraités et des conjoints survivants. Plus de 64 000 pensionnés sont attendus pour cette visite médicale dont le top départ a été donné au CMA de Pissy (Ouagadougou) par Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat.

Cinquième du genre, cette visite médicale va se dérouler sur l’ensemble du territoire national du 11 février au 31 juillet 2019. Les retraités et leurs conjoints survivants en sont les bénéficiaires.

Pour l’édition 2019, les visites vont s’étaler sur 6 mois au lieu de 3. Ce réaménagement va permettre à tous les pensionnés d’y participer, selon Simon Ouédraogo, président de l’association des retraités du Burkina. « Le délai de 3 mois comportait des inconvénients. Je crois qu’en prolongeant la période de visite médicale, cela va permettre à chaque comité régional de mieux s’organiser afin de mieux accueillir les retraités », a-t-il ajouté.

Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat et marraine de la cérémonie apprécie cette initiative. « Nous sommes en Afrique, nous n’avons pas l’habitude de mettre nos parents dans les maisons de retraite, ils sont à la maison pour pouvoir participer au bonheur de la famille qui est la cellule de base au niveau de notre pays, il faut qu’ils soient également en bonne santé », a-t-elle déclaré.

L’association des anciens combattants et anciens militaires dit avoir sonné la mobilisation. « Nous avons déjà fait un programme pour faire la sensibilisation en vue de leur permettre de répondre aux engagements pris par ces deux institutions», a indiqué le Lieutenant Ousmane Ouédraogo vice-président de cette association.

Les retraités souhaitent par ailleurs une subvention de la part de l’Etat, en vue d’honorer les ordonnances médicales.

Samira Guiré/Ilboudo

Laisser un commentaire