Home > Société > Santé : soins à distance des patients souffrant de maladies de la peau

Santé : soins à distance des patients souffrant de maladies de la peau

C’est un défi de la SO.BU.DEC, la société burkinabè de dermatologie, esthétique et cosmétologie. Elle tient aujourd’hui et demain ses 6èmes journées de dermatologie de Ouagadougou sous le thème : la dermatologie au Burkina Faso : état des lieux, opportunités et perspectives à l’ère du numérique.

Pour le président de la SOBUDEC Pascal Nyamba, « ces journées répondent à comment organiser notre pratique pour pouvoir avoir un accès plus élargi et de qualité. C’est de pouvoir utiliser l’opportunité numérique pour rendre plus accessible nos services au plus grand nombre des patients qui sont souvent en des milieux reculés et avant d’atteindre un centre de santé, ils dépensent beaucoup avec un état de maladie plus avancée. Nous pensons que cela s’impose. »

Pascal Nyamba le président de la société burkinabè de dermatologie, esthétique et cosmétologie, que pensez-vous de tout ce qu’il y a comme offre de dépigmentation sur les réseaux sociaux, injection, gélules à avaler ? « La dépigmentation par l’usage de produits injectables, nous ne sommes pas tellement en faveur de cela. Parce que tout simplement, la couleur de la peau a un sens quelque part. Les pigments qui sont sur la peau noire servent à protéger la peau. Quand vous voyez les personnes vivant avec l’albinisme, elles sont souvent sujettes à beaucoup de cancers de peau. Donc si en plus, on affaiblit volontairement par des injections, par d’autres méthodes, on s’expose à des complications graves qui peuvent évoluer vers le cancer, ça, ça déjà été prouvé. »

La ministre de la santé Claudine Lougué apprécie l’activité « vraiment, ce sont des journées à encourager. Nous attendons les recommandations. » Elle est Co-patron de ces 6èmes journées de dermatologie de Ouagadougou avec le ministre Alkassoum Maiga en charge de l’innovation.

Laisser un commentaire