Home > Société > Santé sexuelle et reproductive : le ministère de l’Éducation prône le changement de comportement chez les scolaires de la région du Centre-est

Santé sexuelle et reproductive : le ministère de l’Éducation prône le changement de comportement chez les scolaires de la région du Centre-est

Le ministère de l’Éducation nationale et ses partenaires ont procédé jeudi au lancement d’une campagne de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes dans la région du Centre-est qui est l’une des régions les plus touchées par le phénomène des grossesses en milieu scolaire.

Cette campagne est dénommée « Comment préserver la jeunesse scolaire du VIH, du SIDA, des IST et des grossesses précoces ? ». Elle vise à préserver la jeunesse scolaire du VIH, du sida, des IST et des grossesses précoces, facteurs de propagation du VIH, sida et des IST. Dr Narcisse Naré, chargé de mission du ministère de la Santé, affirme qu’il faut un changement radical de comportement.

« Le message fort à travers cette caravane c’est de pouvoir faire en sorte que les jeunes aient un changement de comportement. Il s’agit de partager des informations justes à leur endroit afin qu’ils puissent se prémunir de tout ce qu’il y a comme stratégie pour éviter les grossesses précoces et non désirées. Au niveau de la région du centre-est, il y a environ 2128 cas de grossesses constatées en six ans ce qui constitue 10% en termes de proportion sur l’ensemble des grossesses dans les établissements primaires et préscolaires », a-t-il indiqué. Ce changement de comportement voulu passe par le préservatif, l’abstinence ou la fidélité. Afin d’aider les jeunes à avoir une sexualité saine et responsable, Marie Stop Burkina leur ouvre ses portes.

« Pour ce qui est des conseils, nous menons des séances de sensibilisation. Nous avons des prestations que nous offrons à l’endroit de cette jeunesse. Nous avons toutes les gammes de méthode contraceptive que nous pouvons offrir », a indiqué Mahamado Ouédraogo de Marie Stop Burkina

Des conseils que ces élèves promettent de suivre. Ils étaient des centaines venus des différents établissements scolaires de la ville de Tenkodogo. La caravane de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes organisée par le ministère de l’éducation nationale et ses partenaires se poursuit jusqu’au 20 décembre. Au programme : animations et causeries, test de dépistage et des jeux.

Laisser un commentaire