Home > Société > Réseaux sociaux : la ligue Islamique pour la Paix au Faso appelle à la responsabilité des internautes

Réseaux sociaux : la ligue Islamique pour la Paix au Faso appelle à la responsabilité des internautes

Dans une déclaration parvenue à la rédaction de radio Oméga, la ligue Islamique pour la Paix au Faso (LIPF) appelle les internautes, particulièrement les utilisateurs des réseaux sociaux à faire preuve de plus de responsabilité dans leurs échanges et interactions.

« Récemment, la Ligue Islamique pour la Paix au Faso, observe sur les mêmes réseaux sociaux, des vidéos d’insultes et d’injures de certains musulmans envers d’autres sur fond de tensions. Et cela a créé un tôlé au sein de nos différentes populations, sans ignorer, l’affrontement de Djikofê, où deux personnes ont perdu la vie », précise la déclaration.

Pour la ligue Islamique pour la Paix au Faso, les réseaux sociaux sont le lieu de publications « discourtoises et haineuses », susceptibles de perturber la stabilité du pays.

« Soucieuse de la paix sociale et du vivre-ensemble, la LIPF est consternée depuis un certain temps, par l’attitude de bons nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux notamment WhatsApp, Facebook, Messenger, sont devenus un terreau fertile où se déversent des publications audio-visuelles, des écrits et des images de tout genre. Ces publications relèvent de l’ordre du désordre et de la mauvaise foi pour des intentions malsaines, au service de l’instabilité pour notre pays », indique-t-elle.

La ligue poursuit en ces termes : « La situation comportementale sur les réseaux sociaux laisse à désirer ; car le Burkina Faso est un pays de valeurs et d’intégrité morale le pays a besoin de la cohésion de ses fils et filles et loin de toutes ces manipulations qui ne font pas notre fierté ».

Elle invite donc les populations à éviter les publications et les partages des écrits, audio, vidéo et images susceptibles de compromettre le vivre-ensemble et les valeurs léguées par les parents.

Résumée par Arlette Hien, stagiaire

Laisser un commentaire