Home > Société > Quand le Burkina Faso pour son développement s’inspire du Japon, ça donne « le Kaizen »

Quand le Burkina Faso pour son développement s’inspire du Japon, ça donne « le Kaizen »

Avez-vous déjà entendu parler de Kaizen ou des 5S ? Eh bien, le Kaizen, ce concept japonais qui veut dire « amélioration permanente » qui se base sur 5 principes fondamentaux à savoir Ranger, Ordonner, Nettoyer, Rendre propre et Etre discipliné, sera bientôt expérimenté au Burkina Faso. Un comité, le Comité national Kaizen du Burkina Faso (CONAKA/BF) ;  a été mis en place et compte travailler à vulgariser ce concept japonais.

Si le Japon fait aujourd’hui partie des nations émergentes, c’est parce qu’il s’est approprié du concept Kaizen : Ranger, Ordonner, Nettoyer, Rendre propre et Etre discipliné. Ainsi Réaliser le Kaizen au Burkina Faso, c’est possible. « Je pense que c’est possible que le Kaizen puisse se réaliser au bonheur du changement qualitatif du développement durable du Burkina. Sans des valeurs de qualité, nos actions vont tomber dans l’impasse, le néant », a dit mardi à Ouagadougou, le Laarlé Naaba Tigré, Président national du CONAKA/BF.

 

Pour vulgariser le concept Kaizen au Burkina Faso, cela ne demande pas de grand moyen, il faut juste être engagé. « Nous allons parvenir à ce résultat par l’engagement des uns et des autres. Si les associations et les individus sont engagés et ont foi que le Kaizen peut apporter un plus au changement du Burkina Faso. Ce n’est pas sorcier, cela ne demande pas de l’argent mais un engagement une fois pour que nous puissions avancer »

Le Comité national Kaizen du Burkina Faso (CONAKA/BF) est une association créée juste le 13 mars dernier. Son objectif général est de vulgariser le concept 5S Kaizen pour renforcer les capacités humaines et contribuer au développement durable et inclusif du Burkina Faso.

 

Lamine Traoré

 

 

Laisser un commentaire