Home > Société > Promotion des produits locaux : une soirée de dégustation et exposition vente organisée à Ouagadougou

Promotion des produits locaux : une soirée de dégustation et exposition vente organisée à Ouagadougou

Afin de promouvoir la consommation et la commercialisation des produits locaux au sein du territoire, le ministère du commerce et ainsi que ses partenaires ont organisé ce vendredi 27 septembre 2019 une soirée de dégustation et exposition vente de produits à base de maïs et de karité.

Deux produits à haute valeur nutritive avec lesquels une trentaine de différents plats ont été préparé. Parmi les plats présentés à cette soirée de dégustation : du to au gras ; des galettes ; des gâteaux ; du couscous ; de la salade ou encore du gapaal fait avec les dérivés du maïs et du karité. Après dégustation de quelques mets, des invités se confient. « Moi j’ai trouvé ça très fantastique, j’étais vraiment étonné de cette variété de plats avec le maïs a dit un des convives ».

Certains des plats présentés ne figurent pas dans les habitudes alimentaires des Burkinabè car beaucoup ne connaissent pas les mets qui peuvent découler du maïs et du karité. En vue de les vulgariser, un recueil de recettes a été élaboré.

« Au niveau de ce livret nous avons essayé avec les braves femmes du Burkina Faso de faire ressortir toute la transformation du grain de maïs. Pour dire qu’au niveau de ce livret vous avez toutes les potentialités pour ne pas faire appel à d’autres céréales étrangères. Et en plus les mets et produits que nous avons dans ce livret ont été évalués au niveau de leur valeur nutritive », a indiqué Dr Bâ Hama Fatoumata, maître de recherche en nutrition.

En plus de leur apport en valeur nutritive dans notre alimentation, la consommation des produits locaux contribue aussi au développement de l’économie. « Nous avons suffisamment de produits et de mets locaux, il reste maintenant à créer les conditions pour leur écoulement et leur disponibilité. Il faut donc les rendre populaires, pour cela avec l’association des marqueteurs du Burkina Faso toute une campagne de publicité va démarrer bientôt pour permettre à ce que les gens connaissent ces produits davantage, où les trouver », a déclaré le Ministre du Commerce Harouna Kaboré.

À ceux qui estiment que les produits locaux coûtent plus chers que ceux importés, Samiratou Valia, restauratrice dit ceci :  » nos produits sont plus sains car sans OGM ». Parlant de coût, Apollinaire Compaoré chef du patronat burkinabè a déclaré que plus on consomme un produit, plus son prix baisse.

En termes de consommation céréalière au Burkina, le maïs occupe la troisième place après le sorgho et le mil. Pour garantir la qualité des produits « made in Burkina » des structures comme ANVAR (Agence nationale pour la valorisation des résultats de la recherche et des innovations) et le CNRST (Centre National de Recherche Scientifique et Technologique) sont associées.

Brigitte Yoda

Laisser un commentaire