Home > Société > Programme de développement intégré : plus de 700 millions de francs CFA mobilisés par l’OCADES

Programme de développement intégré : plus de 700 millions de francs CFA mobilisés par l’OCADES

L’organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES) caritas Nouna à travers son programme de Développement Intégré(PDI) a organisé un atelier de redevabilité ce vendredi 28 décembre 2018 au centre Badenya de Nouna. Cet atelier se veut un devoir de rendre compte sur les activités réalisées menées au cours du programme.

Cet atelier a été marqué par la signature des protocoles de transfert des réalisations communautaires à 5 communes dont Nouna, Bourasso, Dokuy, Sanaba, Bomborokuy, dans lesquelles le programme est intervenu sur les phases triennales 3 et 4 d’un coût total de 307 319 575 francs Cfa. Les meilleurs producteurs en agriculture, en aviculture, en apiculture et des groupements de transformations féminines ont été récompensés en nature et en espèces. Ces activités ont marqué la clôture de la phase 4 du PDI.

Le directeur exécutif de l’OCADES-Caritas Nouna, l’abbé Zéphirin Bagnawa

Le directeur exécutif de l’OCADES-Caritas Nouna, l’abbé Zéphirin Bagnawa a expliqué que « l’ONG déroule bien son programme, en dépit des multiples contraintes constatées sur le terrain telles que le défi sécuritaire, l’ignorance et l’analphabétisme, le mauvais état des routes ». Pour lui, il n’y a aucune raison de baisser les bras au regard des résultats escomptés au « grand bonheur des populations ». C’est pourquoi, il a salué l’effort conjugué du personnel de son ONG qui a permis d’atteindre les objectifs fixés par le programme. D’après lui, ce bilan est à mettre à du Monseigneur Joseph Sama qui a mobilisé des fonds auprès des partenaires luxembourgeois chrétien pour le Sahel, afin faciliter le financement et la mise en œuvre du programme.

Le Monseigneur Joseph Sama a indiqué que « ce programme à contribuer à faire reculer les frontières de l’ignorance à travers l’augmentation des capacités d’accueil des élèves par la normalisation des écoles de Souankuy, Ténou, Varé ».

Les activités du programme sont menées sur les secteurs suivants dans les localités concernées : l’éducation, l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, la santé, l’agriculture, l’élevage, les Activités génératrices de revenus, les renforcements de capacités d’un coût global de plus 700 millions de francs CFA.


Madi Kébré, correspondant

Laisser un commentaire