Home > Société > Ouagadougou : des autorités dans les rues pour un curage des caniveaux

Ouagadougou : des autorités dans les rues pour un curage des caniveaux

Donner l’exemple pour susciter le changement de comportement au sein de la population, tel était le principal objectif de cette opération de curage de caniveaux qui a eu lundi matin à Samandin, dans l’arrondissement 1 de Ouagadougou. 

Le Ministre de l’urbanisme Maurice BONANET et autorités municipales, tous ont joués le jeu en troquant leurs tenues habituelles pour des gilets, gants, pelles et râteaux. A entendre le ministre BONANET, la gestion des déchets solides est l’affaire de tous, chacun doit donc mettre la main à la pâte pour améliorer le cadre de vie des populations.

« Tous les citoyens sont invité à jouer leur rôle. Ce sont les réflexes citoyens qui permettent une meilleure collecte et tout cela doit concourir au renforcement de la santé publique ». Selon la direction du développement durable de la commune de Ouagadougou environ 500 000 tonnes de déchets solides sont produites chaque année à Ouagadougou.

Pour une gestion efficace de ces déchets, Maurice BONANET appelle les communes à se doter de mécanismes efficaces de gestion des déchets. Il appelle aussi la population à la discipline. « Quand un espace est dédié à être un espace vert, quand un lieu est réservé au culte, il faut que nous puissions respecter tout cela. Quand vous faites le point aujourd’hui à Ouagadougou, toutes les rues sont des rues marchandes » L’opération de curage a été saluée par les riverains à l’instar de Marie KONGO.

« C’est une bonne chose. Normalement c’est nous même en tant qu’habitants du quartier on devait chercher un jour pour sortir vider les caniveaux. Avant on le faisait, maintenant plus personnes ne le fais ».

Saïba NIKIEMA, le maire de l’arrondissement 1 a a rappelé les difficultés quotidiennes pour la gestion des déchets. Des difficultés liées entre autres aux questions financières et de main d’œuvre.

Marina Traoré

Laisser un commentaire