Home > Société > Opération 10 000 plants du FPDCT : 700 plants mis en terre à Kalzi

Opération 10 000 plants du FPDCT : 700 plants mis en terre à Kalzi

Le fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a procédé ce vendredi 23 août 2019, à la mise en terre de 700 plants à Kalzi, localité située à une dizaine de kilomètre de Komsilga. Ce reboisement se tient dans le cadre de l’opération 10 000 plants que le FPDCT a lancée le 22 juillet 2019 dans le cadre des activités commémoratives de ses dix ans d’existence.

Sur les plants d’arbres on retrouve des espèces telles que l’acacia, le tamarinier et le caïlcédrat. Si cette action entre dans le cadre de la célébration des 10 ans du fonds, l’objectif est selon son directeur général de participer à l’effort du gouvernement visant à reverdir le Burkina.

« Cette année pour la première fois a été institué la journée nationale de l’arbre. Le chef de l’Etat lui-même à Tenkodogo a mis en terre un certain nombre de plants pour nous donner l’exemple. Et c’est pour cela que nous en tant que structure étatique nous avons embouché cette même trompette pour nous lancer dans l’opération 10 000 plants », a indiqué Bruno Dipama, directeur général du FPDCT.

Cette initiative de reverdir leur commune a été bien accueillie par les habitants et les autorités de la localité.

« C’est une forêt communale que nous avons pris une initiative de reverdir depuis longtemps, ils sont venus nous soutenir pour ça avec un bosquet, nous ne pouvons que les féliciter beaucoup », a laissé entendre Rasmané Zagré le représentant du maire, et président de la commission environnement de la mairie.

Une chose est de planter des arbres, une autre est de bien entretenir les plants pour qu’ils puissent croître normalement. Les responsables du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales entendent signer des conventions avec les communes pour la bonne gestion des bosquets.

« Avec la commune nous allons signer une convention de gestion parce que ce qui est important c’est de porter en terre un nombre de plants qu’on puisse entretenir pour qu’ils poussent et pour qu’ils deviennent utiles », a déclaré Bruno Dipama.

Le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales ne compte pas s’arrêter là. Après Komsilga, c’est Saaba qui recevra le samedi 24 août, les équipes du fonds pour une nouvelle opération.

Marina Traoré

Laisser un commentaire