Home > Société > « Nous sommes prêts à nous battre pour notre fonds commun… Madame le ministre tente tout simplement de livrer les travailleurs du ministère à la vindicte populaire » (coordination des syndicats du ministère des finances)

« Nous sommes prêts à nous battre pour notre fonds commun… Madame le ministre tente tout simplement de livrer les travailleurs du ministère à la vindicte populaire » (coordination des syndicats du ministère des finances)

Réunis au sein d’une coordination, les syndicats du ministère des finances disent être prêts à se battre pour le fonds commun qui a coûté plus de 26 milliards 967 millions de francs Cfa, en 2016 et 55 milliards de francs Cfa en 2017.

 » Nous sommes prêts à nous battre pour notre fonds commun. Nous ne nous opposerons pas à ce que l’on donne à d’autres travailleurs notamment les journalistes « , a déclaré mercredi Matias Kadiogo, secrétaire général du syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) lors d’une conférence de presse de la coordination des syndicats du ministère des finances.

Cette déclaration intervient quelques jours après les révélations faites le 23 mars 2018 par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI qui était face aux députés.

La ministre avait déclaré que « globalement, la masse salariale en 2010 du département de l’Économie et des Finances était de plus de 11 milliards 557 millions de francs Cfa comparativement au fonds commun qui était de plus de 7 milliards 431 de F CFA, soit 64,31%. En 2016, la masse salariale était de plus de 23 milliards 851 millions de francs Cfa et le fonds commun était de plus 26 milliards 967 millions de francs Cfa. En 2017, il est estimé à 55 milliards de francs Cfa.

Pour le secrétaire général du SYNATRAD, ces déclarations du ministre ne sont pas anodines.

« Madame le ministre tente tout simplement de livrer les travailleurs du ministère à la vindicte populaire en insinuant que c’est le fonds commun qui est la cause des malheurs des autres travailleurs voir de tout le peuple burkinabè » , a indiqué Matias Kadiogo.

Il a également ajouté que la ministre de l’Économie joue à l’étonnée et à la révoltée en ce qui concerne la question du fonds commun alors que c’est elle qui a signé tous les arrêtés de ce fonds.

Laisser un commentaire