Home > Société > Modernisation des titres de transports : 5 000 nouvelles cartes grises délivrées

Modernisation des titres de transports : 5 000 nouvelles cartes grises délivrées

Le ministre des transports, Vincent Dabilgou a animé mercredi 14 août une conférence de presse axée sur le bilan de la production des nouveaux permis de conduire et cartes grises modernisés. A la date de la tenue de cette conférence de presse, plus de 5 000 nouvelles cartes grises ont été produites et délivrées. Cette opération de production s’inscrit dans le cadre de la modernisation et de la sécurisation des titres de transports.

Les usagers ont un délai de 3 ans pour se conformer à cette nouvelle réglementation. « Le tarif de la prestation de délivrance de la carte grise fait 6000f plus un timbre de 200 et c’est le prix de la plaque d’immatriculation qui fait 10 000f pour les véhicules, 11 000 Fcfa pour les remorques et les semi-remorques », a précisé Jean Claude Zongo, coordonnateur du projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport.

Le ministre des transports Vincent Dabilgou a expliqué que ce changement se justifie par des considérations techniques et de sécurité. « Les cartes grises et les permis de conduire étaient devenus l’objet de faux et de falsification. Le système d’immatriculation qui avait été mis en place depuis 1995 est aujourd’hui bloqué, parce que c’est un système qui a été conçu pour 10 ans et ça fait 25 ans que nous l’exploitons. Ce sont donc les points essentiels qui nous ont permis de pouvoir dire que nous devons construire un nouveau système ».

Le nouveau système permet de catégoriser les véhicules. « Pour les véhicules de l’Etat et des établissements publics à caractère administratifs, les fonds sont demeurés tels ; c’est le fond rouge caractères blancs. Pour les particuliers, ce qui est dominent aujourd’hui dans la circulation et qui va l’être dans les jours à venir c’est le fond jaune. Actuellement, les transporteurs publics routiers y compris les taxis sont immatriculés en fond bleue caractère blanc », Jean Claude Zongo, coordonnateur du projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport.

D’un coût total de plus de 15 milliards de FCFA, le projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport et ré-immatriculation des véhicules sera exécuté jusqu’en 2022. Il permettra à terme, d’immatriculer plus de 61 millions de véhicules et cycles. Le ministère des transports prévoit mener d’autres projets de modernisation les années à venir. Il s’agit notamment du projet de modernisation des autos écoles et du projet de modernisation du système des transports en commun.

Marina Traoré

Laisser un commentaire