Home > Société > Mobilité urbaine : La Sotraco désormais à Ziniaré

Mobilité urbaine : La Sotraco désormais à Ziniaré

Dans le cadre de l’extension de ses activités et de satisfaire les populations, la société de transport en commun (SOTRACO) a procédé ce jeudi 25 juillet au lancement officiel de l’exploitation de la ligne inter communale Ouagadougou-Ziniaré et environnants.

Après Bobo Dioulasso, Koudougou, Kamboinsin et Koubri, c’est au tour de la commune urbaine de Ziniaré d’être desservie par la SOTRACO à un coût abordable), tous les jours de la semaine. Et le temps mis pour couvrir les 37kM qui séparent les deux villes de Ouagadougou et de Ziniaré est d’1h30.

Le tarif du transfert varie selon la destination. Les usagers en partance de Ouagadougou pour Nongana paieront 400 Francs CFA, ceux à destination de Ziniaré en partance de Nongana 300 Franc CFA. 700 Francs CFA, c’est la somme que devra débourser toute personne qui partira de Ouagadougou pour Ziniaré.

La possibilité est aussi donnée aux usagers de faire un abonnement mensuel à un coût de 15 000 Francs CFA. Cette carte peut être utilisée sur tous les réseaux ordinaires de la SOTRACO du Burkina. Pour les personnes du 3e âge, les élèves, étudiants et les personnes handicapées, l’abonnement mensuel est de 3 000 Francs CFA.

L’ouverture de la ligne inter communale Ouagadougou-Ziniaré et environnants, répond à une doléance des autorités communales et de celles des populations selon le Directeur général de la SOTRACO, Pascal Tenkodogo.

Directeur général de la SOTRACO, Pascal Tenkodogo

Pour lui, emprunter les transports en commun présente de nombreux avantages dont l’amélioration significative de la mobilité des populations de Ziniaré et environnants, la réduction du taux d’abandon au niveau scolaire et universitaire pour cause de difficultés de transports, l’amélioration des performances scolaire et académique, la réduction significative du nombre et de la gravité des accidents, la réduction des gaz à effet de serre et l’amélioration conséquente du cadre de vie des populations de Ziniaré.

Le représentant du secrétaire général du ministère des transports, patron de ladite cérémonie, a mis en exergue le côté sécuritaire que confère les transports en commun.

 Pour Mamadou Cissé, Conseiller technique, les populations gagnerait à emprunter les transports en commun car ceux-ci confèrent une sécurité.

« Vous ne risquez pas de faire un accident ou de vous faire renverser par quelqu’un, lorsque vous être dans un bus », a-t-il déclaré. « Et, dans l’optique d’amener les populations à emprunter le transport en commun au Burkina, le ministère des Transports va entreprendre une vaste campagne de sensibilisation pour une prise de conscience des burkinabè », a ajouté Mamadou Cissé.

L’instauration de cette ligne, est un nouvel acquis enregistré par le conseil municipal de Ziniaré dirigé par Pascal Compaoré qui se réjoui de l’ouverture de cette ligne.

Pour une véritable appropriation des populations de cette ligne, le directeur général a rassuré que le nombre des bus mis en circulation, ainsi que les heures seront revus dès la rentrée scolaire.

Des parkings seront également aménagés pour les usagers qui voudraient laisser leurs engins au niveau des arrêts de bus. Des bus spéciaux seront aussi mis à la disposition des élèves du Centre de référence de Ziniaré ainsi que de ceux de l’université.

Judith Traoré

Laisser un commentaire