Home > Société > Lutte contre le terrorisme : « 18 à 32 % du budget est consacré à la sécurité au mépris du développement et des services sociaux » (Roch Kaboré)

Lutte contre le terrorisme : « 18 à 32 % du budget est consacré à la sécurité au mépris du développement et des services sociaux » (Roch Kaboré)

« La Lybie est un sanctuaire d’incubation du terrorisme dans notre sous-région et c’est ça qui permet d’élargir le combat au niveau de l’Afrique de l’ouest avec la possibilité d’aller jusqu’à de frontières côtières » a indiqué dimanche le président du Faso Roch Kaboré lors d’un point de presse en marge du sommet du G7.

Après avoir étalé les conséquences du terrorisme que le Burkina vit actuellement, le président a aussi fait un rapprochement de ce phénomène avec le développement des zones les plus touchées. « Le second aspect c’est de dire que 18 à 32 % du budget est consacré à la sécurité au mépris du développement et des services sociaux » soutient-il avant d’indiquer que « c’est pourquoi nous avons voulu lancer un appel à un partenariat dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le sahel ».

Les pays voisins sont aussi inclus dans cette lutte selon le président du Faso. « En ce qui concerne au-delà du partenariat, au niveau des pays côtiers comme la Côte d’Ivoire, le Bénin, etc., nous avons un travail qui a été fait pour que ces pays participent à la sécurisation et au travail de lutte contre le terrorisme et bientôt nous aurons une réunion avec l’ensemble de la CEDEAO pour discuter de cette question de terrorisme dans notre sous-région » ajoute Roch Kaboré.

Il ne manquera pas de comparer le phénomène à un cancer qui se métastase: « Nous sommes 5 et nous nous battons mais c’est quelque chose qui est susceptible d’extension parce que nous sommes comme dans un cancer qui se métastase et forcement une fois que ça continue ça va nous créer des problèmes impossibles de recadrer. C’est pourquoi je voudrais souligner que le lien entre le développement et la sécurité est soudé ».

« C’est un élément sur lequel nous comptons également sur le G7 pour que nous puissions avoir un partenariat beaucoup plus solide » ajoute Roch Kaboré.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire