Home > Société > Lutte contre le paludisme : le financement de la lutte avec les ressources internes préconisé par une étude

Lutte contre le paludisme : le financement de la lutte avec les ressources internes préconisé par une étude

Pour vaincre le paludisme d’ici à 2030, il faut privilégier le financement du paludisme avec les ressources propres plutôt que de compter sur l’aide étrangère qui n’est pas toujours en phase avec les réalités du terrain, c’est ce que préconise une étude dénommée « Malaria Futures for Africa (MALAFA) » publiée le 17 avril 2018 par « Novartis », un groupe pharmaceutique suisse.

La résistance aux insecticides et aux antipaludiques dans les pays africains a aussi été évoquée dans l’étude. Selon les enquêteurs, la résistance pourrait se répandre plus rapidement sur le continent en raison des échanges commerciaux et des déplacements vers l’Asie du Sud-Est où la résistance est remarquable. Pour cela ils invitent les pouvoirs publics africains à prendre en compte des nouvelles technologies d’accélération du processus d’éradication du paludisme.

Marina Traoré

Laisser un commentaire