Home > Société > Lutte contre le mariage des enfants : Fin de la caravane « Ne m’appelez pas Madame »

Lutte contre le mariage des enfants : Fin de la caravane « Ne m’appelez pas Madame »

Débutée le 5 juillet 2019 à Léo, dans la province de la Sissili (Centre-Ouest), la caravane « Ne m’appelez pas madame », initiée par l’Unicef, a pris fin le samedi 7 septembre 2019 à Ouagadougou. A cet effet, l’UNICEF et ses partenaires ont sillonné les artères de la capitale burkinabè. Cela a été suivi par un concert gratuit au rond-point de la patte d’oie.

Après un mois passé  à parcourir le Burkina Faso (Leo, Fada, Kaya et Bobo), c’est à Ouagadougou que la caravane sur l’abandon du mariage des enfants a refermé ses portes. Les caravaniers ont parcouru les artères de la capitale burkinabè,  à moto, sur des patins à roulettes ou sur leur camion podium également à l’effigie de la campagne « Ne m’appelez pas Madame ». Du stade municipal au SIAO, en passant par le rond-point de la jeunesse de Tampouy, ces jeunes ont sur leur passage distribué des gadgets à la population. Ils ont aussi par endroit marqué des pauses pour esquisser des pas de danse.

Avant Ouagadougou, la caravane a parcouru plusieurs localités du Burkina dont Leo, Fada, Kaya et Bobo. Après un mois passé sur les routes, le bilan est positif du côté de l’UNICEF. «Partout où on est passé on a essayé de sensibiliser la population sur le mariage des enfants, y a eu de l’engouement à toutes les étapes, donc nous sommes très satisfaits des résultats de cette campagne», a déclaré Roland Zongo, chargé de communication Unicef Burkina. Certes la caravane a refermé ses portes, mais l’Unicef entend poursuivre sa lutte contre le mariage des enfants.

«C’est un phénomène pour lequel nous sommes complètement contre. Les  jeunes filles ne doivent pas être mariées. Le mariage de la jeune fille selon les textes actuellement c’est de 17 ans donc nous sommes en train de tout faire pour que l’âge minimum soit reculé à l’âge de 18 ans parce que avant 18 ans la fille n’est pas prête physiquement», a ajouté Roland Zongo.

L’Unicef et ses partenaires espèrent à travers ces actions, réduire considérablement le mariage des enfants d’ici à 2030.

Clip réalisé par le rappeur Smarty dans le cadre de la campagne « Ne m’appelez pas madame », initiée par l’UNICEF.

Selon les statistiques 8,9% des femmes âgées de 20-24 ans ont été mariées avant l’âge de 15 ans et plus de la moitié (51,3%) avant l’âge de 18 ans. Les deux régions les plus touchées par le mariage d’enfants sont celles du Sahel (87,1%) et de l’Est (67,3%).

Marina Traoré

Laisser un commentaire