Home > Société > Lutte contre le chômage : le CPFRSI plaide pour la mise en place d’un fonds de revenu de solidarité et d’institutions d’entrepreneuriat

Lutte contre le chômage : le CPFRSI plaide pour la mise en place d’un fonds de revenu de solidarité et d’institutions d’entrepreneuriat

Le Collectif de Plaidoyer du Fonds de Revenu de Solidarité et des Instituts d’entrepreneuriat (CPFRSI) appelle le gouvernement à rendre plus efficient les mécanismes d’accompagnement des diplômés en quête d’emploi. Comme stratégie « innovante », le collectif a proposé ce samedi 8 juin au cours d’une conférence de presse, la mise en place d’un fonds de revenu de solidarité ainsi que des institutions d’entrepreneuriat.

Abdoul Compaoré, secrétaire général du collectif explique que le revenu de solidarité se veut être une prestation sociale. Cette prestation est destinée à garantir un minimum social pour ceux qui ne travaillent pas malgré leur aptitude, leur compétence et leur niveau d’études.

« Nous n’avons pas la prétention que le revenu de solidarité suffirait à lui seul à combattre les différentes formes de pauvreté des jeunes, mais nous estimons tout de même que, bien conçu, il devrait permettre à des milliers de jeunes diplômés en situation de chômage de sortir de la précarité et d’avoir une vie descente », a-t-il ajouté.

Tout en saluant les politiques d’emploi déjà mises en place par l’Etat, Igor Zoungrana porte parole du collectif estime qu’avant d’entreprendre, il faut pouvoir subsister.

« C’est vrai qu’il y a des fonds qui sont mis à la disposition pour entreprendre, mais avant d’entreprendre il faut que la personne puisse subsister à ses besoins (manger-nourrir-se vêtir-loger). Nous allons taper à toutes les portes et on espère que l’actuel gouvernement ou celui qui sera mis en place après l’élection présidentielle de 2020 prendra en compte notre plaidoyer », a t-il indiqué.

Le collectif mis à profit cette conférence de presse pour procéder au lancement officiel de ses activités.

Laisser un commentaire