Home > Société > Logements sociaux : signature de convention entre une coopérative de journalistes et le ministère de l’habitat

Logements sociaux : signature de convention entre une coopérative de journalistes et le ministère de l’habitat

Dans le cadre de la construction de logements sociaux dénommés « cité de la liberté » au profit des journalistes, la coopérative d’habitation des journalistes et communicateur du Burkina (CHJCB) et le ministre de l’habitat Dieudonné Bonanet ont signé mercredi 14 août 2019 une convention.

Pour l’érection de cette cité, le ministère de l’habitat va apporter son appui technique et il va aussi aider la coopérative à avoir les financements ainsi que les terrains. Les journalistes intéressés devront payer 7 millions 500 mille francs Cfa. Lors du premier versement, il faut payer 40% de ce montant. Au titre des modalités d’acquisition de ces logements, il y a entre autres la location-vente.

Qu’en est-il des journalistes qui ne peuvent pas contracter un prêt bancaire suffisant pour s’acquitter des frais ?

« Il y aura des gens qui passeront dans les organes de presse pour échanger avec les journalistes. Nous sommes là pour résoudre ce problème. Permettre aux journalistes de tout bord privé ou public de bénéficier d’un logement décent », a indiqué le président du CHJC Fousseni Kindo.

Le ministre de l’habitat a souligné qu’en matière de coopérative dans divers secteurs d’activité, le Burkina Faso est en retard. « Le Sénégal compte 8 000 coopératives », a-t-il précisé. Il invite les autres corps comme les enseignants à se constituer en coopérative dans ce sens.

Laisser un commentaire