Home > Société > La Poste du Burkina (ex sonapost): « Le mouvement se poursuit…  » (Alain Somé, SG adjoint du SYNTRAPOSTE)

La Poste du Burkina (ex sonapost): « Le mouvement se poursuit…  » (Alain Somé, SG adjoint du SYNTRAPOSTE)

Le service n’avait pas repris ce mercredi matin à La Poste du Burkina (ex sonapost) où à l’appel du Syndicat des travailleurs de la poste (SYNTRAPOST), les agents observent depuis quelques jours un arrêt de travail pour demander le départ du directeur général Nabi Coulibaly. Ils lui reprochent des problèmes de gouvernance. Ils se sont repliés à la Bourse du travail qui fait office de quartier général pour eux.

L’un des principaux points de revendications des travailleurs est la question du statut du personnel. Dans une note, le directeur général souligne que le conseil d’administration de la Poste du Burkina a adopté mardi 14 mai le statut du personnel. Ce statut ouvre la voie à une relecture totale de la grille de salaire, des indemnités et de la dotation pharmacie.

« Nous avons appris qu’un statut a été adopté au cours de ce conseil d’administration mais nous n’avons aucune copie ni un compte rendu formel de la part du ministre. Mais l’ensemble du personnel de la Poste reste mobilisé jusqu’au départ du Directeur Général », a déclaré à radio Oméga, Alain Somé, secrétaire général adjoint du SYNTRAPOSTE.

Ces agents présents à la bourse du travail de Ouagadougou (BTO) sont unanimes pour le départ du DG Nabi Coulibaly.

«  Les bureaux resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Le personnel est frustré. On ne s’intéresse plus aux points de revendications, nous voulons le départ du directeur général. Si cela est fait nous pourrons rouvrir les agences et soulager les populations », a indiqué Drabo Serge, travailleur à la Poste.

À l’issue du conseil des ministres du 15 mai, le gouvernement a condamné les actes posés par des employés qui ont contraint le DG à quitter son bureau le 8 mai. Il a aussi appelé les agents à reprendre le travail et toujours privilégier le dialogue.

Farida Thiombiano

Laisser un commentaire