Home > Société > Kouka parvient à élire son maire mais reste divisée

Kouka parvient à élire son maire mais reste divisée

Charles Sanou du MPP a été élu, jeudi 7 juillet 2016, maire de Kouka dans la Boucle du Mouhoun à une centaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso lors d’une élection que plusieurs dizaines de manifestants ont vainement tenté d’empêcher.

 

Un important dispositif sécuritaire y avait été déployé. Mais les affrontements entre manifestants d’un côté et forces de défense et de sécurité de l’autre, ont fait plusieurs blessés dont un policier à l’avant-bras, selon notre reporter dépêché sur place.

 

« On me traite d’étranger, que je suis ressortissant d’un village environnant » a lancé Charles Sanou, le maire élu « contesté » du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP).

 

Ce n’est pas la première fois que des tensions entourent l’élection du maire de Kouka. A la première tentative, lundi 20 juin, des manifestants s’étaient armés de machettes, de gourdins, de lance-pierres et autres objets de combats selon des sources sécuritaires. Ils avaient barré la route, si bien que le gouverneur qui devait procéder à l’élection du maire n’avait pu s’y rendre.

 

Pour le maire élu Charles Sanou du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), le responsable de ces troubles ne fait l’objet d’aucun doute. « C’est le CDP (le Congrès pour la démocratie et le Progrès, NDLR), dit-il, avec à sa tête un certain Aboubacar Sanou qui empêche que nous prenons la mairie »

« Le CDP avec seulement sept conseillers exige d’être à la tête de la mairie » explique Charles Sanou.

 

En face, les contestataires, disent plutôt mettre en cause, sa moralité et exigent un audit de sa gestion passée à la tête de la mairie et de certaines organisations locales. « Les populations contestent ce monsieur du MPP pas parce qu’il est d’un autre village ou il appartient à un autre parti, mais à cause de certains faits antérieurs liés à sa gestion de la chose publique du fait des responsabilités qu’il a eues à occuper dans certaines structures de la commune de Kouka notamment l’Union départementale des producteurs de Coton où il a été Président et l’Union provinciale des producteurs de coton où il a eu à gérer » affirme Aboubacar Sanou du CDP.

 

Tu pourrais aussi aimer
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
Baisses de pression, voire coupures d’eau à Ouagadougou
La police municipale change de mode opératoire, 106 engins en 1h en fourrière
Coup de fil de Roch Kaboré à Blaise Compaoré : ‘’Le  MPP doit être franc envers le peuple’’ (UPC)

Laisser un commentaire