Home > Société > Koudougou(centre ouest): inauguration de barrage à Palogo

Koudougou(centre ouest): inauguration de barrage à Palogo

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo a inauguré jeudi dernier à Palogo, village de la commune de Koudougou, un barrage d’une capacité de 750 mille m3 d’eau. L’ouvrage et une piste donnant accès au barrage ont coûté au budget de l’Etat près de 1 milliard 100 millions de francs Cfa.

Cette retenue d’eau permettra d’augmenter la production agricole et animale des populations bénéficiaires qui pourront également y pêcher du poisson. En effet, les autorités ont promis d’y déverser des alevins en saison pluvieuse, dès que le barrage sera rempli d’eau.

‘’Grâce à ce barrage, nous allons avoir du poisson, apprendre à faire du jardinage, bien manger et booster nos activités génératrices de revenus. Cette infrastructure permettra de maintenir nos jeunes dans leur localité. Ce faisant, ces derniers n’auront plus besoin d’aller ailleurs pour chercher de l’argent ’’, s’est réjoui Patrice Guissou habitant de Palogo. Celui-ci n’a pas manqué de remercier les autorités d’avoir pensé à eux. Pour la réalisation de ce barrage, les populations de Palogo (commune de Koudougou) et de Salbisgo (commune de Ramongo) ont accepté céder gratuitement leur terre. Une attitude saluée par le ministre Ambroise Ouédraogo car selon lui, des problèmes de terre ont empêché certaines localités d’avoir des barrages.

‘’Ce barrage est une épine de moins pour les bénéficiaires qui voyaient toute cette eau de la rivière passer chaque année sans pouvoir la retenir pour des productions additionnelles. Il a vu le jour grâce au président Roch Kaboré qui a promis réaliser 50 barrages dans le pays dont celui de Palogo et aménager d’autres’’, précise le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo. En attendant, les eaux de pluie pour faire le plein, un aménagement des terrains cultivables est attendu par les populations riveraines de ce barrage. A ce propos, le ministre a rassuré les populations que son collègue de l’agriculture s’y attèlera dans les prochains jours. Selon l’entreprise qui a mené les travaux, 10 hectares sont exploitables autour du point d’eau.

Les autorités affirment que des dispositions seront prises pour l’entretien de cet ouvrage. ‘’Un comité local de l’eau sera mis en place avec l’accompagnement des structures déconcentrées pour veiller sur ce barrage. Il aura une délimitation, la zone de servitude, pour éviter que les populations viennent cultiver trop proche du barrage. Cela permettra d’éviter l’ensablement de la cuvette d’eau’’ a ajouté le ministre.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire