Home > Société > Koudougou (centre-ouest) : pose de la première pierre pour la construction d’un orphelinat financé par le groupe EBOMAF

Koudougou (centre-ouest) : pose de la première pierre pour la construction d’un orphelinat financé par le groupe EBOMAF

La pose de la première pierre d’un orphelinat dont la construction est financée par le groupe EBOMAF a eu lieu mardi au secteur 1 de Koudougou dans la région du centre-ouest. Avec la pose de cette première pierre, EBOMAF répond favorablement à une demande de l’influenceur web Alain Traoré dit Alino Faso qui avait promis à un responsable d’orphelinat de l’aider à trouver un site définitif pour accueillir ses pensionnaires.

Ce sont 50 millions que la société EBOMAF offre gracieusement pour la réalisation de cette bâtisse. Un geste qui selon le directeur de cabinet du président du groupe EBOMAF, Prospère Bassolé participe à la responsabilité sociale de la fondation EBOMAF.

‘’Lorsque le cri de cœur a été porté à sa connaissance, le président a immédiatement donné des instructions pour que nous puissions nous déplacer à Koudougou, constater de visu les réalités que vivent cette dame et ses enfants et ceci dans l’optique d’apporter un financement. Des actions pareilles, nous le faisons très souvent. Il faut le reconnaitre et le saluer à sa juste valeur. EBOMAF agit dans le développement et dans l’humanitaire’’, précise Prospère Bassolé.

Pour Alain Traoré, la réaction d’EBOMAF n’est pas une surprise. ‘’Ce groupe est déjà connu pour ses actions de solidarité en faveur des personnes démunies, des déplacés internes et pour bien d’autres causes. J’avais fait la promesse il y a 4 ans à maman Madelaine Ouédraogo, responsable de l’orphelinat, que si un jour j’avais la chance de rencontrer Mahamoudou Bonkoungou j’allais lui exprimer le besoin de la construction d’un orphelinat parce qu’elle est dans une maison en location. Aujourd’hui c’est fait et il a offert 50 millions pour la construction de l’orphelinat. Dans trois mois elle aura son orphelinat prêt’’.

Très émue, la bénéficiaire Madeleine Ouédraogo a remercié tous ceux qui se sont investis pour lui permettre de prendre soins de ces enfants qui n’ont pas demandé à être dans cette situation. ‘’Je salue les efforts des uns et des autres en faveur des plus démunis. Nous sommes actuellement en location avec parfois des arriérés. Actuellement, dans ma petite maisonnette, nous avons 12 enfants. D’autres sont placés dans des familles d’accueil que nous suivons également’’ confie Mme Ouédraogo.

C’est un vaste terrain de 5000 m2 qui recevra désormais l’orphelinat de Madeleine Ouédraogo. Dans trois mois sortira de cet espace un bâtiment de 1000m2 avec de meilleures conditions de vie et de travail.

Laisser un commentaire