Home > Société > Koudougou (centre-ouest): L’université Norbert Zongo offre 250 tables-bancs au lycée provincial et à Issouka Ouest

Koudougou (centre-ouest): L’université Norbert Zongo offre 250 tables-bancs au lycée provincial et à Issouka Ouest

Ce 13 décembre marquant le 21e anniversaire de l’assassinat de du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons. L’université qui porte son nom a marqué cette date en offrant 250 tables-bancs au lycée provincial et l’école primaire Issouka Ouest d’une valeur estimée à plus de 6 millions. ‘’Cette date est symbolique pour nous. Cette université porte son nom. En ce 13 décembre nous pensons à quelqu’un qui est un exemple pour nous. Ce geste rejoint l’exemplarité de ce monsieur. Pour nous c’est un fait marquant de remettre ces tables-bancs à cette date pour dire que Norbert Zongo pensait vraiment à l’éducation et à la probité en donnant ce matériel nous contribuons à cela’’ explique Frédéric Ouattara, président de l’université Norbert Zongo. Deux établissements, le lycée provincial de Koudougou et l’école primaire Issouka Ouest, ont bénéficié de ce matériel. Raogo Zongo, proviseur du lycée provincial de Koudougou a avoué que ce don va soulager un tant soit peu son établissement qui a un besoin de plus 300 tables-bancs ‘’150 tables-bancs de très bonne qualité ça sera d’un grand soulagement. Ça ne comblera pas tous nos besoins qui s’élèvent à 300 tables-bancs mais 150 c’est déjà une bonne moitié qui sera comblée. Notre établissement est très ancien son équipement est très vétuste c’est énorme pour notre lycée’’ a confié Raogo Zongo. Le ministre Alkassoum Maiga qui a assisté à la remise a invité les bénéficiaires à faire bon usage de matériel. Ce matériel qui est une quantité restante d’une commande en 2012 pour équiper les salles de l’école normale supérieure de Koudougou. Sa valeur est estimée à 6 250 000 francs CFA. En plus de faire des heureux, ce don libère également un poids financier à l’université qui louait à coup de millions l’année pour stocker ce matériel. Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire