Home > Société > Kongoussi : les élans de solidarité ne faiblissent pas à l’endroit des déplacés

Kongoussi : les élans de solidarité ne faiblissent pas à l’endroit des déplacés

Ils viennent pour la plupart des villages des communes de Zimtanga, Nasséré, Rollo, contraints de quitter leur foyer laissant derrière eux leurs biens et leurs moyens d’existence. Dès les premières heures, les jeunes de Kongoussi se sont organisés pour venir en aide à ces déplacés. Il s’agissait de leur trouver à boire et à manger.

Au secteur 5, en file indienne, dans 5 rangs, plats en main, le visage trahi par la fatigue, ils attendent d’être servis. 10 marmites sont sur le feu, alors que de l’autre coté de la route, des jeunes, régulent la circulation, demandant aux usagers de ralentir pour éviter tout accident. Lassané Zoanga explique que ses camarades et lui ne pouvait rester insensible à la souffrance de leurs frères: «Un matin du 29 septembre, on prenait le thé au kiosque et les déplacés venaient en grand nombre et épuisés. Nous nous sommes dits que nous ne pouvons pas regarder ça sans rien faire. C’est ainsi que nous avons commencé à acheter quelques repas pour eux mais au finish c’était insupportable car il y avait une très grande affluence. L’idée est donc venue de monter une marmite avec un sac de riz de 25 kilos. Et ce même jour nous avons préparé jusqu’à 1 heure du matin et nous avons fini 9 sacs de riz ».

Chaque jour désormais, matin, midi et soir, ce sont des centaines de personnes qui font la queue pour être servis. Si l’initiative se poursuit, c’est grâce à la chaine de solidarité, développée par tous les fils de Kongoussi. « Les gens viennent nous donner des sacs de riz, et de l’eau. Les femmes de Kongoussi sont sorties pour nous aider. Nous avons commencé à acheter le bois mais nous pouvons faire même 2 jours sans payer du bois. Il y a des gens qui viennent décharger dans des véhicules. Au marché les femmes amènent régulièrement des condiments » a déclaré Lassané Zoanga.

Une aide alimentaire est arrivée à Kongoussi et les agents du ministère de la solidarité nationale et de l’action humanitaire s’attèlent au recensement et à la distribution des vivres. A la date du jeudi 03 octobre, près de 40.000 déplacés ont été enregistrés.


Bernabé Kabré et Nomwendé Pascal Sawadogo

Laisser un commentaire