Home > Société > Journée mondiale des lépreux 2016 : La prévention comme mode d’éradication de la maladie

Journée mondiale des lépreux 2016 : La prévention comme mode d’éradication de la maladie

Ce dimanche 31 janvier 2016, c’est la journée mondiale des lépreux. Au Burkina Faso, plus de 200 cas de lèpres sont enregistrés par an selon les autorités sanitaires. Jacques Wandaogo est le président de l’association burkinabè Raoul Follereau, une association de lutte contre la lèpre. Il nous dit comment se manifeste cette maladie.

« La lèpre frappe à tous les âges mais elle reste très contagieuse. Il se trouve qu’il y a certaines personnes qui ont probablement des déficits immunitaires qui font la maladie. Sinon, vous pouvez vivre avec un lépreux toute sa vie et vous ne ferez pas la lèpre.

 C’est une maladie due à un bacille qu’on appelle le bacille de Hansen. Elle se transmet d’un homme malade à un homme saint. Il faut que votre organisme soit réceptif pour que vous fassiez la maladie.

 La période d’incubation, c’est-à-dire la période entre le moment où vous avez rencontré le bacille jusqu’à ce que les premières tâches apparaissent cela peut mettre cinq ans. Comme cela ne fait pas mal vous pouvez marcher avec vos taches qui ne sont qu’un début de manifestation de lèpre sans vous rendre compte.

La lèpre se guéri si elle est vite diagnostiquée

S’il y a des tâches suspectes sur la peau, des tâches indolores parce que le bacille s’attaque beaucoup plus aux nerfs périphériques  Dès que vous observez les tâches soit sur vous-même soit sur des personnes qui sont autour de vous, dites-leur d’aller rapidement dans une formation sanitaire.

Les agents de santé vont lui donner la conduite à tenir surtout en matière de traitement Aujourd’hui, on guérir de la lèpre surtout si l’on s’y prend tôt. Le médicament est efficace et gratuit ».

Tu pourrais aussi aimer
Burkina : La gratuité des soins va coûter 22 milliards FCFA
Gratuité des soins au Burkina : Top départ pour le 2 avril

Laisser un commentaire