Home > Société > Hygiène de vie : passons à l’action !

Hygiène de vie : passons à l’action !

Les agents de santé disent : « ne mangez ni trop gras, ni trop salé, ni trop sucré, faites de l’exercice », les médias relaient ces conseils. Mais comment les mettre en pratique ? C’est la question à laquelle répond Elise Cannuel dans son Bulletin de Santé du 11 avril 2018.

Les consignes d’une bonne hygiène de vie sont connues par beaucoup d’entre nous mais arrivons-nous pour autant à les appliquer ? Force est de constater que c’est difficile : nous avons tous de bonnes intentions mais nous n’y arrivons pas ou alors nous tenons pendant deux jours et après nous nous relâchons. Passons à l’action, changeons de comportement. Comment faire ? Le premier conseil serait de ne pas mettre la barre trop haut. On ne change pas radicalement du jour au lendemain. Celui qui boit chaque jour des sucreries, qui mange chaque jour des gâteaux ou des viandes grasses ne peut pas adopter en quelques jours un régime équilibré. L’idéal est de se fixer d’abord de petits objectifs et de procéder étape par étape.

Les étapes pour une meilleure hygiène de vie

La première des étapes est celle de l’observation. Je m’observe moi-même pendant, par exemple, une semaine. Je note ce que je mange et bois dans un cahier, sans rien oublier et je fais le bilan à la fin de la semaine. Cela permet une prise de conscience et c’est important parce qu’on n’est pas toujours lucide sur son comportement. Il s’agit ensuite de choisir ce qu’on veut changer, en commençant par ce qui est plus facile : quel aliment introduire, quel aliment limiter ? Par exemple, j’introduis un fruit chaque jour, j’enlève une boisson sucrée chaque jour. Ne vous privez surtout pas de ce que vous préférez mais si votre plat favori est très gras, limitez sa consommation à une fois par semaine. Vous allez d’ailleurs d’autant plus l’apprécier. Après avoir introduit ces petits changements, voyons ce que cela donne : est-ce que c’est facile, est-ce que ça me plaît, que puis-je encore changer ? Pour l’exercice physique, c’est la même chose : ne soyons pas radical, commencer le sport intensivement du jour au lendemain peut être dangereux. Mais mettons-nous en tête que nous allons essayons de bouger un peu chaque jour.

Maintenir les changements dans la durée

Le plus difficile dans les changements est de les intégrer au quotidien et d’en faire des réflexes. Une astuce est de se faire aider par l’entourage. Si je décide de commencer la marche ou un autre sport, je peux prévenir mes proches et leur demander de m’y faire penser. L’aspect le plus important est le plaisir, c’est-à-dire ne pas s’infliger des privations et en souffrir mais au contraire en profiter pour découvrir de nouvelles saveurs : les fruits et les légumes, les herbes aromatiques, d’autres méthodes de cuisson, des sauces plus légères : faisons-nous plaisir ! C’est la meilleure des motivations. Découvrons que les légumes peuvent être délicieux, que la saveur des plats ressort plus quand il n’y a pas trop de sel. Le même principe vaut pour le sport : le plaisir doit être le moteur de l’activité sportive. Cherchons ce qui nous convient : marcher dans un parc avec des amis est peut-être plus agréable que seul sur le goudron, jouer au football avec les enfants, plus amusant que prendre un abonnement coûteux dans une salle de sport et où on n’ira presque jamais. Pour finir, soulignons l’importance de la régularité : il s’agit d’instaurer des changements pour longtemps. C’est dans la durée qu’on tire les bénéfices d’une bonne hygiène de vie !

Suivez le Bulletin de santé chaque mercredi dans Oméga matin entre 6h30 et 7h et Oméga soir entre 18h30 et 19h.

Laisser un commentaire