Home > Société > Grève des GSP : « aucun de nos éléments n’a été mis aux arrêts » (membre syndicat)

Grève des GSP : « aucun de nos éléments n’a été mis aux arrêts » (membre syndicat)

Les éléments de la GSP convoqués chez le procureur du Faso après avoir fait irruption (le 1er novembre) au domicile du ministre de la justice lors de leur grève n’ont pas été arrêtés, a déclaré un membre du syndicat joint au téléphone par Radio Oméga.

« Aucun de nos éléments n’a été mis aux arrêts. Nos auditions ont pris fin ce soir (13 novembre 2018), mais il n’y a rien, ce sont des formalités. La grève se poursuit », a-t-il ajouté.

Depuis le 22 octobre 2018, les agents de garde de sécurité pénitentiaire observent un mot d’ordre de grève à la demande de leur syndicat pour réclamer l’amélioration de leur conditions de travail et de vie. Le 1er novembre, certains d’entre eux avaient fait irruption au domicile du ministre de la justice Réné Bagoro et ont désarmé les gardes en faction ce jour-là. Ils ont été par la suite convoqués chez le procureur du Faso pour être auditionnés.

La direction générale de la Garde de Sécurité Pénitentiaire a dénoncé dans un communiqué le désarmement de la garde du ministre et a appelé au dialogue.

Laisser un commentaire