Home > Société > FESCOMD 2019 : « Ce que nous faisons ici est plus éducatif que ce qui se fait dans les classes » Serge Coulibaly, président de l’AJRCC

FESCOMD 2019 : « Ce que nous faisons ici est plus éducatif que ce qui se fait dans les classes » Serge Coulibaly, président de l’AJRCC

La 2e édition du Festival Scolaire de musique et danse (FESCOMD) bat son plein dans la région des Cascades. Ouvert le samedi 02 mars 2019 à Banfora, ce festival réuni cette année 19 établissements scolaires publics tout comme privés contre 12 à la première édition en 2018.

« Quand on parle de FESCOMD, on parle beaucoup de solidarité, de cohésion et bien entendu d’éducation », a indiqué le président de l’association des jeunes pour le renouveau culturel des Cascades, Serge Coulibaly. Pour lui, les thèmes abordés au cours de ce festival permettent à ces jeunes d’éviter certains maux et surtout de faire face eux-mêmes à leur propre responsabilité.

Entre autres thématiques évoquées, il s’agit des violences, la drogue, l’alcool et l’incivisme en milieu scolaire et l’éducation inclusive. Ces thèmes sont traités dans quatre principales disciplines que sont : la chorégraphie, le théâtre, le slam et l’art vestimentaire. Les premières prestations de cette 2e édition livrées à l’ouverture ont été bien appréciées par le jury composé de trois membres.

« FESCOMD a pris un peu d’envol. Les élèves se sont bien préparés et le niveau est assez élevé », selon Jules Kambiré, président du jury.

Au titre des innovations enregistrées, le FESCOMD a élargi son réseau cette année jusqu’à la province de la Léraba où deux établissements prennent part. Les phases éliminatoires se déroulent à Banfora et à Niangoloko le week-end, et ce jusqu’au 23 mars 2019. La grande finale est prévue à Banfora le 30 mars. Par ailleurs, Serge Coulibaly a invité les autorités à soutenir toute initiative culturelle sans distinction, gage de cohésion sociale.

Paul SOMA, Bobo-Dioulasso

Laisser un commentaire