Home > Société > Droits de l’homme: les koglwéogo de nouveau epinglés dans un rapport d’Amnesty international

Droits de l’homme: les koglwéogo de nouveau epinglés dans un rapport d’Amnesty international

Amnesty International a présenté le 10 décembre, le rapport de synthèse sur l’état des droits humains dans le monde. La présentation de ce rapport de synthèse a été faite lors d’une conférence de presse qui a eu lieu au centre de presse Norbert Zongo.

C’est un bilan consacré aux respects des droits de la femme. La conférence de presse a été animée par la directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Evelyne Petrus Barry, qui est à sa première visite officielle au Burkina Faso.

« Le bilan que nous avons effectué cette année, le format est très différent des précédents rapports annuels. Notre bilan s’intitule « les droits humains aujourd’hui ». Il affirme que des politiques opprimants et sexistes ont galvanisé le combat pour le droit des femmes en 2018. « Je voudrais vous dire un mot sur la façon dont Amnesty voit  les droits des hommes au Burkina Faso. Au mois de mai de cette année, Amnesty International a soumis une communication à l’examen périodique universel du Burkina Faso par les nations unies, nous avons estimé que le chemin vers le respect des droits humains restait toujours difficile bien que nous constations de réelle avancée », a t-elle indiqué.

« Sur les groupes d’autodéfense nous avons documenté les exactions commises par les kogléwéogo ; ils ont continué à commettre des exactions notamment des homicides et mauvais traitements malgré un decret adopté en décembre 2016 règlementant la police de proximité », ajoute t-elle.



Laisser un commentaire