Home > Société > CODEL : Siaka Coulibaly éjecté

CODEL : Siaka Coulibaly éjecté

La Convention des organisations den la société civile pour la surveillance domestique des élections couplées législatives /présidentielle (CODEL) a organisé une conférence de presse ce mercredi 7 octobre pour informer l’opinion nationale et internationale de la reprise des activités électorales. Au cours de cette conférence, certains membres du bureau comme Siaka Coulibaly ont été « remerciés».

Après avoir fait un bref rappel des différents évènements survenus au Burkina Faso, Me Alidou Ouédraogo, président de la Convention des organisations den la société civile pour la surveillance domestique des élections couplées législatives /présidentielle (CODEL) a fait remarquer que son organisation a pris une part active au rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Le fait marquant de cette rencontre fut le renvoi de Siaka Coulibaly, précédemment vice-président de la Convention. Il ne fait plus partie du bureau pour avoir soutenu le récent coup d’Etat selon les dires du président de l’organisation, Me Alidou Ouédraogo

« Nous avons pris des initiatives pendant le coup d’Etat et il a pris des réserves par rapport à cela. C’était inadmissible. Nous avons donc tenu une assemblée générale le lundi 5 octobre et nous avons pris des décisions », s’est expliqué le président de la CODEL.

Selon Alidou Ouédrago, Siaka Coulibaly a été « remercié » parce qu’ « il gênait » leur travail. Il a ensuite ajouté que la « position » de la CODEL « a été saluée par les Nations Unies, et des organismes d’intégration régionale». Siaka Coulibaly a été remplacé par Dah Daniel Hien.

La CODEL se dit prête à jouer son rôle et souhaite que les élections présidentielle et législatives se tiennent au plus tard le 22 novembre prochain.

Tu pourrais aussi aimer
Mutinerie en Côte d’Ivoire : « le Burkina a intérêt à ce que la stabilité revienne en Côte d’Ivoire », (Siaka Coulibaly)
« On n’acceptera pas ces attaques terroristes indéfiniment » (Alpha Barry)
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
Baisses de pression, voire coupures d’eau à Ouagadougou

Laisser un commentaire