Home > Société > Burkina: un étudiant arrêté pour un message « haineux » sur Facebook

Burkina: un étudiant arrêté pour un message « haineux » sur Facebook

Après avoir posté le 25 mars un message « haineux » dans le groupe « Tirs croisés » sur Facebook, Aimé Nikiema, étudiant en première année d’économie a été arrêté le 16 octobre 2019 et déféré au parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, a indiqué vendredi le Procureur du Faso Harouna Yoda dans un communiqué.

« Les peulh de la ville sont sages, c’est ceux de la campagne les vrais dangers. La solution pour stopper le terrorisme, c’est d’exterminer les peulh dans les campagnes. Merci les Kolgweogo d’avoir amorcé le système. Je vais construire des camps de concentration, des fours crématoire pur vous. Labo ouvert », avait écrit Aimé Nikiema dans le groupe « Tirs croisés.

Après la publication du message, le procureur du Faso dit avoir instruit la Gendarmerie pour diligenter une enquête sur les faits et de procéder à l’arrestation M. Nikiema. « Se sentant recherché, Mr NIKIEMA aimé, étudiant en première année d’économie, avait supprimé son compte Facebook et s’était rendu injoignable jusqu’à la date du 16 octobre 2019 où il a été mis aux arrêts et déféré au parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou », indique le procureur du Faso. « Un mandat de dépôt a été décerné contre lui et Il sera traduit devant le Tribunal correctionnel de Ouagadougou suivant la procédure de flagrant délit », ajoute-t-il.

Selon le Code Pénal, Aimé Nikiema risque jusqu’à trois ans de prison et une amende 3 000 000 de FCFA.

Laisser un commentaire