Home > Société > Burkina : « L’IUTS pour les fonctionnaires en 2020 » (Christophe Dabiré, premier ministre)

Burkina : « L’IUTS pour les fonctionnaires en 2020 » (Christophe Dabiré, premier ministre)

A partir du 1er janvier 2020, l’Impôt unique sur le traitement des salaires (IUTS) sera instauré sur les indemnités des fonctionnaires, a indiqué samedi, le Premier ministre Christophe Dabiré lors de la 3e session ordinaire de l’année du bureau politique national (BPN) du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), le parti au pouvoir.

« J’ai donné des instructions au ministre de la Fonction publique pour que l’on remette le processus de remise à plat des rémunérations et des indemnités que l’on avait amorcé. Il n’est pas concevable aujourd’hui, que dans ce pays, les indemnités pour certains vont dépasser voire 3, 4, 5 fois la rémunération de base de certains fonctionnaires(…) A partir du 1er janvier 2020, l’IUTS sera instauré sur les indemnités et sur les primes que les fonctionnaires perçoivent », a déclaré le Premier ministre.

Point de divergence lors de la rencontre gouvernement/ syndicats ouverte en mai, l’IUTS a été collecté à hauteur de 101,83 milliards FCFA en 2018, selon le journal « l’Economiste du Faso ». Pour la Direction générale des Impôts, l’IUTS serait le 3e impôt le plus important en 2018, après la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui contribue à hauteur de 222,84 milliards F CFA et l’impôt sur les sociétés (230,06 milliards FCFA).

Selon les syndicats réunis au sein de l’Unité d’action syndicale (UAS), l’IUTS est prélevé « injustement » sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du privé et des établissements parapublics ». Pour eux, le gouvernement a « unilatéralement » fait inscrire le prélèvement de cet impôt sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du public dans la loi de finances 2017 adoptée le 15 décembre 2016 par l’Assemblée nationale. En réponse, le gouvernement s’est abstenu de prélever l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du public.

Laisser un commentaire