Home > Société > Burkina: le biodigesteur à l’honneur pendant 72 heures

Burkina: le biodigesteur à l’honneur pendant 72 heures

Environ 200 participants issus de 10 pays d’Afrique, d’organisations intergouvernementales, d’institutions régionales et sous régionales, des partenaires techniques et financiers ont effectué le déplacement pour la deuxième édition de la conférence internationale sur la technologie du biodigesteur (CITBO) débutée mardi avec une rencontre des experts.

Environ 200 participants issus de 10 pays d’Afrique, d’organisations intergouvernementales, d’institutions régionales et sous régionales, des partenaires techniques et financiers ont fait le déplacement pour cette conférence de 72 heures. Au regard de l’importance de la technologie du bio digesteur dans la transformation de l’économie, le Ministre burkinabè des Ressources Animales et Halieutiques Sommanogo KOUTOU a appelé les experts à des discussions constructives.

« L’enjeu est très grand. Nous avons dans notre programme présidentiel la mise en place de 40000 biodigesteurs et nous pensons que c’est un grand enjeu, il faut que nous puissions réussir. Nous allons adopter les textes fondateurs de l’organe régional qui va nous permettre de pouvoir disséminer la technologie » a-t-il indiqué.

« Des experts nous attendons d’abord qu’ils fassent le point de la mise en œuvre de la conduite des programmes dans leurs pays respectifs pour que nous sachions où on est actuellement et aussi qu’ils étudient à fond les textes fondateurs pour nous permettre d’avoir un organe viable et fiable » a ajouté le ministre. Pour cette deuxième édition, deux grandes innovations sont à noter selon Xavier Bambara, le coordonnateur du Programme National de Biodigesteurs du Burkina Faso.

« La principale innovation ce sont les participants, les pays sont venus à leurs frais. Pour les participants locaux, nous avons offert la possibilité aux uns et aux autres de s’inscrire en ligne pour participer à des panels et nous avons une petite exposition qui permet de voir quels sont les métiers, le matériel, la documentation produite et qui sont en lien avec la technologie », a-t-il dit.

La conférence des experts sera suivie par une session ministérielle qui se tiendra le 4 octobre prochain. La technologie bio digesteur consiste à construire une fosse, à y mettre des déjections d’animaux mélangées à de l’eau en vue de produire du gaz utilisé pour la cuisson d’aliments et pour l‘éclairage.

Marina Traoré

Laisser un commentaire