Home > Société > Burkina: Au moins 26 civils tués et des mouvements de population dans le Bam : des Burkinabè s’inquiètent de l’absence de réaction du gouvernement

Burkina: Au moins 26 civils tués et des mouvements de population dans le Bam : des Burkinabè s’inquiètent de l’absence de réaction du gouvernement

« Si d’aventure vous voyez passer une réaction d’officiels burkinabè sur les tueries commises sur des Burkinabè le samedi et le dimanche dans les villages de la commune de Zimtanga, prière de m’informer. Merci » a indiqué le journaliste formateur, Boureima Salouka sur sa page Facebook. C’est que l’absence de réaction officielle sur ces assassinats et ces vagues de déplacés inquiète des Burkinabè qui réagissent notamment sur les réseaux sociaux.

« Les échos venant du village de Zimtenga particulièrement, depuis hier après-midi, sont des plus consternants. Des hommes, des femmes et des enfants ont dû tout abandonner derrière eux et sont obligés de dormir à la belle étoile affamés et la peur au ventre. Que le président sorte enfin de son cocon de confort et prenne enfin la vraie mesure du danger qui guette la patrie entière… » s’est également indigné sur sa page le journaliste d’investigation, rédacteur en chef du bimensuel Courrier confidentiel, Yacouba Ladji Bama.

La province du Bam est secouée depuis plusieurs jours par une série d’attaques dans la commune de Zimtenga ayant fait au moins 26 civils tués par des groupes armés. Ces tueries ont provoqué un mouvement important de population avec un afflux de centaines de déplacés (des communes de Nasseré, Zimtenga, Bourzanga et Rollo) principalement sur Kongoussi le chef-lieu de la province, à 110km de la capitale. Aucune trace des services de l’action sociale n’est encore visible à Kongoussi, affirment les déplacés dont beaucoup dorment à la belle étoile.

Des initiatives locales de citoyens de Kongoussi se multiplient pour apporter aux déplacés, les premiers secours notamment en vivres, selon le constat de notre correspondant.

Ils sont nombreux à relever que les dernières réactions du président du Faso sur Twitter portent sur la médaille de bronze du Burkinabè Hugues Fabrice Zango à Doha et sur le décès de Jacques Chirac plutôt que sur le drame qui se déroule sous nos yeux dans la province du Bam.

Laisser un commentaire