Home > Société > Bourzanga (Centre-Nord): le ministre de l’administration territoriale remet 15 tonnes de vivres aux déplacés internes

Bourzanga (Centre-Nord): le ministre de l’administration territoriale remet 15 tonnes de vivres aux déplacés internes

Le ministre de l’administration territoriale Siméon Sawadogo a remis mercredi 28 août 15 tonnes de vivres aux déplacés internes de Bourzanga dans la région du centre Nord. Avec un total de plus de 32.000 déplacés au Bam, la commune de Bourzanga (Centre-Nord) fait face à une arrivée massive de déplacés internes dont le nombre est estimé à plus de 18.000.

Ce don composé de 4 tonnes de niébé, 4 tonnes de riz et 7 tonnes de petit mil a pour objectif d’aider les personnes qui ont trouvé refuge dans la commune de Bourzanga après avoir fui les attaques et menaces terroristes dans leur village d’origine.

Le donateur Siméon Sawadogo explique que ce don est une « modeste contribution » pour sauver des vies qui sont en « urgence alimentaire ». « Nous avons tenu à venir exprimer notre solidarité avec ces déplacés et leur dire qu’on est conscient de la situation », a-t-il indiqué.

Le maire de la commune Bourzanga, représentant des bénéficiaires a remercié le donateur. Il a souligné que ce don est un « réconfort » pour eux car le besoin est énorme. Soumaïla Soula, l’un des déplacés internes a profité de cette cérémonie de remise pour parler des problèmes de logements et de papiers d’identification des déplacés internes. Pour ce qui est des salles de classes occupées par les déplacés, le préfet du département de Bourzanga rassure qu’avec le soutien de leurs partenaires, les écoles seront libérées avant la rentrée. 200 moustiquaires ont également été données aux déplacés par un fils de la localité.

Plusieurs localités de la région du centre nord sont l’objet d’attaques terroristes répétitives. Le mardi 27 août, 3 civils ont été tués par des assaillants qui ont fait irruption à Kourao, un village situé au Nord de la commune de Bourzanga à 45km de Kongoussi (centre-nord).

Pascal Sawadogo, correspondant

Laisser un commentaire