Home > Société > Bilan de l’attaque de Samorogouan : 4 morts et 2 blessés

Bilan de l’attaque de Samorogouan : 4 morts et 2 blessés

Samorogouan retrouve son souffle après la chaude journée d’hier marquée par l’attaque de la brigade de gendarmerie dudit village Les commerces sont ouverts mais la psychose est toujours perceptible au sein de la population.

Avec notre envoyé spécial à Samorgouan, Nazaire Konaté

Ce matin du 10 octobre 2015, le gouverneur de la Région des Hauts Bassins, Alfred Gouba, s’est rendu dans le village pour encourager les forces de défense et de sécurité déployés sur le terrain.

 Il faut dire que ces derniers sont toujours sur le qui-vive, car toute personne qui entre  dans le village est minutieusement fouillé. Un important dispositif sécuritaire est mis en place autour de la brigade de gendarmerie attaquée. Il faut dire que les gendarmes tombés sous les balles assassines des assaillants seront inhumés ce soir à Bobo Dioulasso.

En rappel, c’est au petit matin du vendredi 9 octobre vers 4h que des assaillants ont ouvert le feu sur la brigade territoriale de Samorogouan faisant 4 morts dont 3 gendarmes, 1 assaillant et un autre gendarme porté disparu, et 2 blessés dont 1 dans un état grave qui été récupéré au Centre hospitalier Sourou Sanou de Bobo Dioulasso, un véhicule et une moto calcinés.

Une information non moins importante est que la brigade de gendarmerie de Samorogouan n’a pas été incendiée comme le disent certains médias mais les impacts de balles sont toujours visibles sur le mur.

Tu pourrais aussi aimer
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé
Baisses de pression, voire coupures d’eau à Ouagadougou
La police municipale change de mode opératoire, 106 engins en 1h en fourrière
Jean baptiste Natama : « Meilleur promoteur de la diplomatie en Afrique »

Laisser un commentaire