Home > Société > Autonomisation de la femme : 100 filles, 100 emplois, 100 RCCM.

Autonomisation de la femme : 100 filles, 100 emplois, 100 RCCM.

Valoriser le cuir, le métier de cirage et amener la jeune fille burkinabè à comprendre qu’il n’y a pas de sot métier. Tels sont les objectifs recherchés par l’Association pour la promotion et le développement des cordonniers cireurs du Burkina, (APD-COB) à travers l’initiation du projet 100 filles, 100 emplois, 100 RCCM (Registre du commerce et du crédit mobilier). 6 mois après le lancement, le projet est entré ce lundi 03 septembre dans sa phase pratique avec le début de la formation des bénéficiaires.

Initié par Norbert Bangré, président de   l’Association pour la promotion et le développement des cordonniers cireurs du Burkina (APD-COB), par ailleurs Président Directeur général de l’entreprise ECIMOD, le projet vise d’une part à mieux valoriser le métier de cireur mais aussi à transmettre des connaissances, sur l’entretien et la réparation des meubles et chaussures en cuir afin de préparer la relève.

D’un coût total de 10 millions 859 mille Francs CFA, cette formation a été financée à 87,5% par le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA). Selon Issa Zongo, représentant le Directeur général du FAFPA, ce projet sera toujours soutenu car après la formation vient la phase de l’installation et le FAFPA sera aux côtés du promoteur pour la réussite de ce projet pilote qui est pour l’instant mis en œuvre dans la commune de Ouagadougou.

Après cette formation, les apprenantes seront placées en position de stage dans des entreprises avant d’être installées dans les « Agences du cuir » kiosques.

Judith TRAORE

Laisser un commentaire