Home > Société > Affaire Riz birman impropre à la consommation : la Côte d’Ivoire confirme les doutes du Burkina Faso

Affaire Riz birman impropre à la consommation : la Côte d’Ivoire confirme les doutes du Burkina Faso

Dans un communiqué ce 1er avril 2019, le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat indique que les 18 000 tonnes de riz d’origine birmane du navire « Ocean princess » sont déclarées non conformes à la consommation, suite à des analyses effectuées en Côte d’Ivoire le bateau avait réussi à débarquer après avoir été refoulé au Togo et en Guinée.

« Les analyses du riz effectuées en Côte d’Ivoire ont confirmé les doutes des autorités Burkinabè et les 18 000 tonnes ont été déclarées non conformes. De ce fait, le ministère en charge du commerce en Côte d’Ivoire a décidé de mettre sous scellé le stock, en vue de le détruire », rappelle le communiqué qui met une fois de plus en garde les commerçants importateurs contre toute tentative de faire rentrer ce riz au Burkina.

S’appuyant sur les informations et les renseignements réunis par la brigade mobile du commerce (BMC), le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat du Burkina avait refusé que 18 000 tonnes de riz d’origine Birmane soient importées au Burkina.

Laisser un commentaire