Home > Société > Accès aux médicaments essentiels : Le RAME veut orienter ses partenaires techniques et financiers

Accès aux médicaments essentiels : Le RAME veut orienter ses partenaires techniques et financiers

Le réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) veut orienter ses partenaires techniques et financiers ainsi que la société civile sur la nécessité de reformer l‘assistance technique afin d’atteindre des objectifs sanitaires en 2030. Pour ce faire le RAME a organisé du 27 au 29 novembre un forum sous régional sur l’assistance technique de la société civile en Afrique francophone de l’Ouest et du centre

Les organisations de la société civile sont des partenaires et non des moindre du ministère de la Santé tant sur le plan stratégique qu’opérationnel. Ce forum de 73h placé sous le thème : « Quelle stratégie technique pour une contribution efficace de la société civile aux objectifs sanitaires 2030 » à 3 défis majeurs à relever.

« Organiser l’assistance technique. Il y’a un certain nombre de défis qui sont opportun en ce moment. C’est notamment l’adéquation de cette assistant technique avec des besoins fondamentaux, mais c’est également la coordination de cette assistance technique pour qu’elle soit plus efficientes et en troisième lieu sa pérennisation », a indiqué Professeur Pascal Nyamba, président du Country Coordinating Mechanism du Fonds Mondial(CCM) Burkina.

Qu’est-ce qu’une assistance technique?

Selon Professeur pascal Nyamba quand on parle d’assistance technique c’est pour assister sur un point donné et il faudrait qu’à la fin de cette assistance technique il y a un impact et que cet impact soit capitalisé.

L’appui des organisations de la société civile pourrait être plus efficace et efficients si les techniques d’assistance sont repensées, selon le représentant du ministre la Santé Dr corneille Traoré chargé de mission au ministère de la santé.

Ce forum est financé par la plateforme régionale de l’Afrique francophone et à terme devrait permettre à la société civile de jouer pleinement son rôle dans le prochain cycle de financement du fonds mondial et l’atteinte des objectifs sanitaires en 2030.

Laisser un commentaire